Inquiétudes au service des Sports de France Télévisions.

Pourquoi conserver Stade 2 et Tout le Sport dans cette période de pandémie ?

Nous traversons une période particulièrement difficile et sans précèdent.

Alors que des consignes strictes ont été données pour combattre le COVID 19, nous vivons à l’intérieur de France Télévisions, au service des Sports, une série de décisions incompréhensibles voire dangereuses pour l’ensemble des salariés du service.

Depuis le début de cette crise sanitaire, les responsables naviguent sans cesse  à contre-pied.

Le débat porte sur le maintien ou non des émissions : Stade 2 et Tout Le Sport, alors que le monde du sport est totalement confiné, toutes les manifestations annulées.

Dans le même temps, outre les 12 cas suspects en attente de résultat de test, et les 133 personnes confinées dans le groupe FTV, nous apprenons (et pas par la voie hiérarchique) que plusieurs autres salariés seraient touchés par le COVID 19, et que d’autres pourraient avoir été contaminés.

Un vent de panique souffle dans le service en ce moment. Tout le monde s’interroge.

Les journalistes sont inquiets :

  • Pourquoi le Directeur de la Rédaction a-t-il envoyé un journaliste « en état de vulnérabilité » couvrir en plein milieu des supporters le match PSG Dortmund, match à huis  clos ?
  • Pourquoi a-t-on laissé fabriquer le Tout le Sport de lundi sans aucune précaution ?

Il a fallu la pression de certains journalistes pour que la rédaction des sports recule sur la nécessité de maintenir une conférence de prévision lundi, et des émissions de sport.

Alors que les réunions sont interdites par le gouvernement, et le travail à domicile recommandé.

Le personnel technique des Sports n’a jamais été avisé, ni informé par la Direction des sports, des dangers de contamination spécifiques à l’activité inhérente au service.

Malgré les alertes, malgré les peurs, malgré les risques importants de contamination, et malgré surtout les cas de suspicions pour plusieurs d’entre nous de COVID 19, malgré deux cas avérés, le directeur adjoint de la rédaction des Sports veut maintenir un Stade 2 le 29 mars : «la pertinence de cette émission ne fait à nos yeux (la Direction) aucun doute », « Nous avons un petit rôle à jouer », écrit-il dans un mail. Est-ce raisonnable et conforme aux ordonnances gouvernementales en vigueur ? Il faut raison garder et prendre les mesures qui s’imposent.

A quand le record de contaminations au service des Sports de France Télévisions !