Persona non grata

Déclaration liminaire des élus FO, CGT, SNJ et CFDT au CE du pôle Nord-Est du 10 juillet 2015

C’est avec stupéfaction que les personnels de l’Antenne de Lorraine, tout d’abord, puis ensuite l’ensemble des représentations syndicales présentes lors de ce CE (CGT, CFDT, SNJ et FO) apprennent la décision de la direction du Pôle Nord Est de ne pas donner suite à la période d’essai du nouveau chef de centre, Enrico MORESI.

Si la direction est dans son droit, en agissant de la sorte, nous nous étonnons cependant de la brutalité d’une telle décision.

Il semblerait que soit reproché à Monsieur MORESI un manque d’implication dans la gestion des plannings, et son peu de soutien à un projet de magazine d’antenne. Etonnant, tout de même, de la part d’un professionnel confirmé, qui a eu l’occasion de montrer ses capacités professionnelles dans de grandes structures comme la RAI et Euronews…

Sur la question du planning, nous avons appris qu’il avait suggéré des propositions pour en améliorer les méthodes. A propos de notre grosse opération « Mondial Air Ballons », il avait proposé une captation en Ultra HD, afin qu’on soit les seuls en région à proposer cette offre; en plus ça permettait de  faire reprendre confiance aux salariés lorrains, de mobiliser tout leur savoir faire, bref, de tirer les équipes vers le haut, après tous ces drames.

Et sur ce sujet, il semble qu’on lui ait clairement expliqué de s’occuper de ses affaires.

Durant sa courte période de présence à Nancy, Monsieur MORESI a fait preuve de qualités humaines très affirmées… et très utiles lorsque l’on connaît le climat actuel à Nancy, au niveau des RPS.

Il a su répondre avec efficacité aux nombreux problèmes soulevés par les membres du CHSCT, alors même qu’il commençait à entrer dans ses fonctions et ne connaissait de ce fait pas tous les dossiers à fond.

Cette éviction brutale, sans motifs clairement compréhensibles à première vue, ajoute donc des difficultés supplémentaires dans l’établissement de Nancy.

Qui plus est au début d’une période estivale tendue, et à la veille d’une grosse opération !

Que nous dit la direction à ce sujet ? Qu’elle a estimé que, malgré les qualités reconnues à M Moresi, pour lesquelles il avait été choisi, le salarié ne correspondait pas exactement au profil recherché. Que M Moresi ne s’est pas approprié le poste comme la direction l’aurait souhaité que les salariés de Lorraine doivent comprendre que la direction prend des décisions et les assume et que celle ci entreprendra dès la semaine prochaine des démarches pour rechercher un autre chef de centre

En Lorraine, nous pouvons dire que les salariés commençaient à apprécier de travailler avec M Moresi…et ils ont besoin de comprendre plus précisément ce qui a amené la direction à prendre une telle décision, afin que cette situation soit mieux vécue.

Ensuite, au-delà de l’explication nécessaire, permettant de comprendre, il y a aussi de réelles solutions à savoir trouver pour pallier ce départ : plus efficaces en tous cas que celles consistant à désigner comme chef de centre par intérim un autre chef de centre, par ailleurs absent une bonne partie de l’été. Pour toutes les tâches qui l’attendent (présence, entretien, CHSCT…), il y a vraiment besoin d’une présence effective à Nancy.

Related posts

Leave a Comment