Frais de mobilité des salariés non permanents : Voilà comment va être traitée la période transitoire

Les négociations relatives aux frais de mobilité ont abouti à un relevé de décision applicable à compter du 1er avril prochain. Ce jeudi 23 mars, lors du Comité Central d’Entreprise, la direction a confirmé ces dispositions.

Pour la période en cours (allant de l’annonce des nouvelles dispositions jusqu’au 1er avril), il avait été annoncé que les anciennes dispositions, d’avant le 1er février, seraient maintenues…y compris à titre rétroactif.

En CCE, la direction a bien confirmé cette rétroactivité.

Toutes les notes de frais vont être reprises par les services financiers. Voici donc comment les choses vont se dérouler, en fonction des différentes situations…

 

 

Salariés qui ont fait le choix de rester au régime du forfait

 

Ces salariés se verront rajouter la valeur de deux repas forfaitaires par journée complète
Salariés qui ont fait le choix des justificatifs pour leurs nuits Ceux qui ont conservé leurs justificatifs pour leurs repas se verront rembourser du montant de ces factures.

Et la direction a accepté d’accorder à ceux qui n’auraient pas conservé leurs justificatifs d’être remboursés quand même (sur la base des barèmes forfaitaires pour leurs repas, tout en restant « aux justificatifs » pour leur hébergement).

Force Ouvrière regrette ce temps perdu, qui aurait pu être évité si un moratoire avait été accepté pendant ce temps transitoire. En l’état, ce rattrapage va donc nécessiter des tâches supplémentaires au personnel administratif, mais va permettre aux salariés non permanents de ne rien perdre sur cette période.

Force Ouvrière salue donc le choix qui a été fait par la direction pour le traitement de ces deux mois.

Related posts

Leave a Comment