PRIME D’INTÉRESSEMENT | C’est pour fin juin !

Alors que bon nombre de salariés s’interrogent sur l’absence de nouvelles par rapport au versement des primes d’intéressement, Force Ouvrière est allé aux nouvelles. Nous voulions savoir pourquoi il ne s’était finalement rien passé depuis le 21 mai, date pourtant annoncée comme début de la campagne pour connaître les souhaits de chacun… et surtout à quel moment ces primes deviendront réalité.

La Direction nous a apporté des éclaircissements : déjà, ce retard ne s’explique pas par des problèmes techniques que Natixis aurait rencontrés. Les raisons invoquées sont autres :

  • le traitement de la répartition, liée aux situations des salariés ayant été absents une partie de l’année,
  • et surtout la complexité administrative dans les territoires d’Outre-Mer, avec des situations différentes dans chacun de ces territoires (et un temps de traitement beaucoup plus long que ce qui avait été envisagé initialement).

Pour autant, tout « rentre dans l’ordre », et des communications vont tomber dès cette semaine. Quant aux versements, la Direction nous précise qu’ils seront effectifs pour la fin du mois de juin.

Restent d’autres questions, notamment celles liées au fait que certains salariés n’ont toujours pas reçu de mail de la part de Natixis. Qu’est-ce que cela signifie ? Et, surtout, que doivent-ils faire ?

Des éléments de réponse seront peut-être transmis dans la communication de cette semaine. Ou alors, ils seront débattus lors de la première commission de suivi de l’accord intéressement, prévue dans la matinée du 18 juin prochain.


10 réflexions au sujet de “PRIME D’INTÉRESSEMENT | C’est pour fin juin !”

  1. Bonjour,
    Quand vous écrivez:

    « le traitement de la répartition, liée aux situations des salariés ayant été absents une partie de l’année. »

    Cela veut-il dire une prime moindre?

    Pendant le premier confinement (mi-mars/avril) plusieurs salariés de l’entreprise ont été placés en « dispense d’activité » (situation de vulnérabilité ou impossibilité de télétravail) et ont donc perçu un versement de l’assurance maladie. Ces salariés vont-ils recevoir une prime moindre alors qu’ils ont été placés en arrêt maladie par l’entreprise?
    Merci

    Répondre à ce commentaire
    • Nous avons compris que les absences maladie liées au COVID (tout comme les accidents du travail) ne généraient pas de “décote”. Nous avons donc compris “toutes les absences liées à la crise sanitaire” y compris celle que tu évoques.
      Mais le mieux, pour en être certain, sera de se le faire confirmer vendredi lors de la 1ère commission de suivi.
      Nous communiquerons les informations obtenues sur ce site.

    • Bonjour Isabelle,

      Cela a fait l’objet d’une longue négociation avec la Direction, mais les conditions dans lesquelles l’abondement était proposé n’étaient pas acceptables. Et donc cela n’a pas pu être intégré dans l’accord à ce jour. Mais nous reviendrons sur le sujet : il est toujours possible en effet de signer des avenants aux accords

    • Oui, absolument !
      Cette prime est versée aux salariés qui ont travaillés pour France Télévisions en 2020.

    • Si tu as toujours accès à ta boite mail @francetv.fr c’est là que ça se passe,
    • Si tu n’as plus accès, France télévisions doit t’envoyer un courrier postal,
    • Si ce n’était pas la cas, reviens vers nous.
    • Nous publierons les nouvelles informations, quand nous les aurons, sur cette prime qui porte encore un certains mystères.

  2. Bonjour,

    Une fois que l’on créé son compte, on a plus aucune indications de NATIXIS.
    Peut être pourrait-on leur suggérer de communiquer que la suite est à venir (afficher par mail ou dans un encard) ?
    Pour ma part, j’ai eu l’information car je les ai appelés.
    Bonne journée,

    Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire