Un train pas comme les autres !

Que s’est-il passé pour que les équipes de la rédaction de france•tv ne soient pas dans le train ?

La rédaction nationale de France Télévisions manque l’évènement majeur du déplacement de la Présidence de la République, accompagné par des hauts-responsables européens à Kiev en Ukraine, sur un terrain de guerre, à la rencontre du président ukrainien Volodymyr Zelensky.

Jeudi 16 juin, le Président Emmanuel Macron s’est rendu en Ukraine. Le convoi est parti de Pologne dans la plus grande discrétion. Il était accompagné du Chancelier allemand Olaf Scholz, du Chef du Gouvernement italien Mario Draghi et du Président roumain Klaus Iohannis. L’Elysée avait apparemment fait le choix d’exclure les équipes de la rédaction nationale de france•tv de ce voyage officiel.

Lors d’une réunion tenue le 21 juin par la SDJ (Société Des Journalistes) de france•2, le directeur de l’information a confirmé que : ” Nous n’étions pas dans la boucle !”. Pourtant,  l’émission « C à Vous  », produite en externe par Mediawan et diffusée sur france•5 a bénéficié d’une invitation à couvrir l’évènement.

Pierre-Antoine Capton, patron de Mediawan et fondateur de 3ème Œil Productions  (premier producteur audiovisuel indépendant en France, cofondé en 2016 avec Xavier Niel et Matthieu Pigasse) a-t-il bénéficié d’un passe-droit ? Il faut se rappeler du documentaire produit par Pierre-Antoine Capton, sur la campagne d’Emmanuel Macron en 2017 et diffusé par TF1 au lendemain du second tour. L’Élysée s’en serait-il souvenu ?

Les salariés de l’audiovisuel public ont appris cette nouvelle avec stupéfaction et incompréhension.  L’externalisation des magazines de l’information avait déjà provoqué une motion de défiance contre la Présidente et l’ex-directeur de l’information.

La coordination avec ce producteur extérieur n’a pas permis de fournir des images pour l’antenne de franceinfo: toute la matinée de jeudi. Pendant ce temps, deux autres chaînes d’information continue multipliaient les directs. Une équipe France Télévisions, non accréditée, attendait à Kiev sans pouvoir prendre part à la délégation. De plus,  elle n’a pas obtenu l’autorisation de se déplacer à Irpin, l’une des villes martyres de cette guerre.

FO France•tv s’associe à la rédaction et à l’ensemble des salariés pour dénoncer le traitement de notre groupe par la Présidence française.

Nous déplorons également le manque d’efficacité de notre direction qui n’a pas permis à l’une de nos équipes de la rédaction nationale de participer à ce dispositif historique et de donner une information à la hauteur de l’événement.

Le lendemain nous pouvions enfin découvrir, sur nos réseaux, une interview exclusive…

24 heures trop tard !

https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/video-guerre-en-ukraine-cette-visite-etait-un-message-a-vladimir-poutine-dit-emmanuel-macron_5204200.html

Laisser un commentaire