Projet de matinales communes France Bleu /France 3. Les Directions de l’audiovisuel public accordent enfin leurs violons.

La Direction de France 3 dément ce matin l’information du JDD annonçant 8 matinales France Bleu / France 3…sauf à Paris…Et peut être Marseille, mais elle confirme des rapprochements.

Actuellement se déroule le CE de France 3 Nord-Est à Strasbourg. La direction du réseau France 3 a répondu aux interpellations des élus pour clarifier les informations diffusées par le JDD et les Echos. Une heure de vifs débats. Elle a affirmé « qu’il n’était pas du tout envisagé d’expérimenter une matinale commune France Bleu / France 3 dans 8 grandes villes de France à compter de septembre prochain… sauf à Paris (Vanves) ».

L’idée d’expérimenter la mise à l’antenne sur le réseau France 3 d’une matinale de France Bleu existe bien, mais elle ne serait cantonnée à ce jour, selon la direction, qu’à la région de Paris / Île de France. « Des discussions ont été aussi engagées sur le secteur de Marseille, mais rien n’est confirmé pour l’instant » nous dit-on.

Cette mise à l’antenne de la matinale de France Bleu à Paris, ne serait que de la « radio filmée ». Ces programmes se dérouleraient dans les locaux de Radio France, contrairement à ce qu’évoque le JDD qui parle de véritables émissions d’information composées et pilotées éditorialement par des journalistes de France Bleu avec les moyens techniques et humains de France 3.

Pour la direction cela existe déjà dans d’autres médias du Groupe, à l’exemple du réseau 1ère Outre- Mer.

La direction explique par ailleurs avoir choisi Paris :

– car c’est une des rares régions où les deux réseaux disposent du même périmètre territorial.

– car les locaux parisiens de la radio sont les plus spacieux, et mieux adaptés à cet exercice (même s’il va rester des choses à faire avant une diffusion TV)

– car « il y a une volonté que cette expérience soit faite dans une « grosse » agglomération (…) avec moins de musique sur la matinale »

La direction confirme en revanche que « d’autres hypothèses sont en cours de réflexion… »

Pour résumer, France Bleu sera maître d’œuvre. France 3 apportera évidemment un appui, mais quel sera-t-il ? Juste du conseil artistique ? Ou davantage ? A priori, pas d’intervention de journalistes France 3 dans cette matinale France Bleu…

En tout cas, les salariés de France 3 Vanves déjà secoués par un déménagement au Siège de France Télévisions verront donc une partie de leurs programmes occultée par Radio France. Il est à parier que la direction se servira de cette aubaine pour trouver des « synergies » et « réorganiser » l’activité, sans doute au profit des plateaux des émissions nationales.

La direction insiste : « l’idée de proposer des thématiques communes, avec des couvertures en commun débute très bientôt, le 28 mai, avec une thématique sur l’apprentissage ». Est envisagée aussi l’instauration de rendez-vous communs, diffusés sur les deux antennes.

Des projets existent aussi au niveau des programmes, avec la compétence musicale détenue par le réseau France Bleu, ou encore l’idée d’un jeu… Mais rien n’est encore finalisé ; « il ne s’agit que de réflexions. »

Hier, lors du premier CCE de Radio France placé sous la présidence de la nouvelle PDG, Sybile Veil, la direction du groupe radiophonique avait déjà confirmé le projet d’une matinale commune « vraisemblablement, France Bleu Paris sera la première des stations locales à tenter l’expérience, avec, probablement, France Bleu Provence… ». Elle a poursuivi en expliquant « qu’il y aura sans doute aussi des émissions politique et des émissions d’accueil ».

Pour Force Ouvrière, ces éclaircissements nécessitent une validation de la présidence de France Télévisions  et auraient pu être exprimés plus tôt, les informations diffusées dans la presse ayant suscité troubles et inquiétudes auprès des salariés.

FO regrette que ces sujets d’organisation du travail et de stratégie d’entreprise ne soient jamais abordés par la direction. Tout est secret et caché. Il faut toujours taper sur la table pour obtenir des informations déterminantes qui concernent l’avenir des personnels. C’est un manque de respect profond du corps social, cela ne présage rien de bon.

Related posts