Pourquoi FO signe l’accord sur les compétences complémentaires pour le siège

Avec les nouvelles pratiques, avec les nouveaux usages, avec les nouveaux outils, notre façon de travailler évolue. Nombreux d’entre nous ont vu ces dernières années le périmètre de leurs attributions augmenter… De façon volontaire, pour évoluer dans leurs parcours avec de réelles attentes de l’entreprise ! Les exemples au siège de France télévisions sont nombreux :

  • Sur les plateaux, avec des chefs éclairagistes qui font de la conception photo lumière,
  • Pour des chefs opérateurs de prise de son, qui assurent la transmission (Fly-Dsng) ou le cadre pendant les directs,
  • Pour des chefs opérateurs ou des monteurs, qui assurent l’étalonnage en production,
  • Pour des scriptes, qui, entre autres tâches, coordonnent des émissions,
  • Pour des chefs monteurs, qui utilisent quotidiennement des outils d’infographie pour les sports ou les journaux,
  • Pour les techniciens d’exploitation vidéo, qui, à Vaise (69), assurent l’exploitation d’un plateau, ou des fonctions de « montage »,
  • Pour des documentalistes ou des Chefs Monteurs, qui font de la conception de contenus multimédia,
  • …/…

Après un long processus de négociations, ces changements ont été reconnus par les représentants du personnel (dont FO) et la direction. Il s’agit donc aujourd’hui de valider et de régulariser ces pratiques.

Des conséquences financières

Depuis le 01 janvier 2013, ce sont plus d’une centaine de salariés qui sont en attente de régularisation et de reconnaissance de leurs compétences, avec à la clef des milliers d’euros qui sont gelés. A FO on est à l’écoute des salariés –c’est la base-même de notre rôle d’organisation syndicale-. Alors, quand un accord va dans le sens de l’histoire, dans le sens des salariés et de leur volonté, on le signe. Et cet accord, c’est même la deuxième fois qu’on le signe… car la clôture était le 25 mai 2018. Il est vrai qu’une organisation syndicale avait alors fait en sorte de favoriser une rivalité entre le réseau France 3 et le Siège, et une autre ne s’abaissant pas reconnaître une évolution professionnelle possible chez les PTA…

A FO, nous sommes le syndicat de tous, des administratifs, des journalistes, des techniciens, que ce soit dans les Outre-mer, en Métropole (dans les régions comme à Paris). Ne pas signer reviendrait tout simplement à négliger l’évolution des salariés, ce serait agir au mépris de leur engagement pour l’entreprise, et au mépris de leur portefeuille. C’est pourquoi nous invitons ces organisations qui n’ont pas signé les UCC siège à le faire.

Related posts