Peut-on être licencié pour « motif personnel »à France Télévisions la réponse …

… « oui » : c’est prévu dans la loi.

 

En droit, ce motif est une réelle cause de licenciement : “le licenciement d’ordre personnel repose sur la personne du salarié : son comportement (faute…), une insuffisance professionnelle…”

Or l’interprétation de la loi par l’actuelle direction de France Télévisions nous semble une fois de plus, abusive et injustifiée, sans cause réelle et fondée. France Télévisions est allée chercher dans le privé cette journaliste qui est devenue directrice adjointe des magazines de l’information, en passant par  la case de rédactrice en chef de l’une des émissions phares des magazines de l’information : le 13h15.

Que lui est-il reproché précisément ? D’avoir fait part de ses inquiétudes –du fait d’un budget restreint- quant à l’avenir des magazines devant des témoins –rédacteurs en chef-, au cours de discussions consacrées aux ETP. Or, contester un budget est-il une faute pour motif personnel ? Autrement dit : avoir défendu ses équipes !!! Quoi de plus légitime quand on est directeur, que de défendre les siens dans une réunion de managers ? Pour la direction de l’information la ligne blanche était franchie. La sentence est tombée : comportement déloyal. Sanction : licenciement.

Aujourd’hui cette salariée demande une chose simple : que la Commission de discipline, conformément aux dispositions de l’Accord Collectif de France Télévisions du 28 mai 2013 en son article 7.3.2 page 50 soit diligentée. La Commission de discipline statuera sur la qualification de la faute commise, et déterminera si elle est manifeste en droit.

À Force Ouvrière France Télévisions, nous demandons aussi une chose simple : que l’état de droit demeure pour tous les salariés, ouvriers comme managers…

Surtout quand on est une salariée reconnue par ses pairs et par ses troupes !

Related posts