Liminaire FO au CSE Siège du 9 et 10 juin 2021

Au mépris du danger

Très peu de points positifs dans le pré-rapport (de Technologia) sur les systèmes d’éclairage des plateaux de siège. Des constats alarmants même ! L’absence de maintenance depuis 2017, la vétusté de certains matériels, le non-respect des mesures de sécurité, la disparition des plans et des schémas électriques, j’en passe … ajoutés à la surcharge de travail des personnels.

Force Ouvrière rapporte les problèmes, depuis des mois, dans une volonté de dialogue avec l’espoir de solutions. Depuis le dernier CSE on peut regretter la surdité et l’aveuglement des directions concernées. 

Il en aurait fallu plus pour les inquiéter. Pas de quoi s’alarmer, le projet de réorganisation continue. Un matériel performant et coûteux à tout récemment été acquis : les consoles numériques de commande des systèmes d’éclairage des plateaux. Une interface dernier cri. Un investissement qui a été fait là où l’urgence et la sécurité ne le justifiait pas. Un tableau de bord impressionnant pour piloter une machine au bord de l’explosion. 

Les accidents sur le personnel ou les invités et les départs d’incendies ne sont pas exclus. 

La direction joue avec le feu et la sécurité des salariés qui ont déposé un préavis de grève ce lundi.
Il sera négocié ce jeudi, à 9h. 


Au PCINFO

C’est le point central de passage de tous les flux numériques entrants et sortants des rédactions au siège. Depuis sa mise en place pour france2 et france3, il a vu arriver franceinfo, les TVU, les Aviwest, la rédaction de PIDF il y a presque 2 ans, toujours à moyen constant. Toujours faire plus … avec jamais plus. 

Si les besoins sont plus importants, si les rédactions veulent plus de choses, si on tourne parfois sans compter, si la numérisation ne met plus de limites à la quantité de sources à traiter, s’il faut récupérer les tâches de services disparus, si l’obsolescence de Gilda-conducteur et les JTs blancs d’OpenMedia chargent toujours plus le PCinfo… Il faut alors augmenter la capacité du service. 

Le PCinfo n’est pas constitué de machines qui fonctionnent toutes seules, automatiquement. Pas encore en tout cas. Il faut nécessairement prendre en compte les limites humaines des personnels impactés et leur donner les moyens de réaliser leurs missions. 

Ils sont qualifiés et compétents, conscients de leur rôle stratégique. Ils ne refusent pas le travail et répondent aux nombreuses sollicitations des rédactions et des techniciens, souvent dans l’urgence.

Mais les limites sont atteintes et le service est prêt à craquer. 18 salariés du PCinfo ont fait une lettre ouverte au directeur de l’information. Force Ouvrière espère qu’ils auront été compris. Nous attendons des réponses lors de ce CSE. 


Éléments de salaire

Les primes sont des éléments de salaire versés aux employés. Le gouvernement a décidé que les bénéficiaires des primes d’intéressement auraient accès à des plans d’épargne (PEE & PERCOL) à des conditions avantageuses. 

La direction de France Télévisions a pressé les négociateurs (syndicats) de signer l’accord proposé, pour que ces primes puissent être versées au plus vite, soit fin mai. 

Nous avions accepté que, faute de réponse d’un ou d’une salarié-e dans le délai imparti, la prime serait entièrement placée sur le PEE le plus sécurisé. Les bénéficiaires peuvent à tout moment récupérer tout ou partie de l’argent sous certaines conditions, notamment la re-fiscalisation “à la source”. 

Une fois les montants connus – ce qui n’est toujours pas notre cas – nous aurons 15 jours de délai pour choisir entre : un élément de salaire à percevoir avec la paie et un placement sur un plan d’épargne défiscalisé. 

Les primes devaient être versées fin mai, nous ne connaissons toujours pas le montant de celle-ci. La communication sur le sujet est peu claire et beaucoup de salariés se posent des questions. 

Serons-nous vraiment obligés de demander au partenaire Natixis de bien vouloir nous verser cet élément de notre salaire, si l’on ne souhaite pas profiter des plans d’épargne ?


Laisser un commentaire