Liminaire CSE siège 16 juillet | Quelle imagination…

Divergences

… sur le calcul des HS150, ou comment faire compliqué quand on pourrait faire simple ?

L’accord collectif d’entreprise écrit ceci :

Les heures supplémentaires effectuées (…) donnent lieu à une majoration de 25 % pour chacune des huit premières heures supplémentaires et de 50 % pour chacune des heures supplémentaires effectuées au-delà.

C’est simple, c’est clair et tout le monde comprend. Aucune interprétation n’est nécessaire. Pourtant en 2017, la direction a fait appel à son service juridique pour inventer une nouvelle règle, qui ne se lit ni dans l’accord collectif, ni dans le code du travail, afin de justifier un calcul au désavantage des salariés. Quelle imagination !

La DIRECCTE, sollicitée par Force Ouvrière fin mai, puis par la direction fin juin, a confirmé la lecture du texte, rejetant l’interprétation apportée par france•tv.

Nous irons jusqu’au bout et nous finirons par obtenir la régularisation des éléments variables de salaire, injustement minorés depuis de nombreuses années.

 

Disparition

À la brutalité de la suppression du Soir/3, succède maintenant la brutalité sociale. On est loin du ton bienveillant, très “open bar” des entretiens menés par la DRH et la direction de franceinfo: avec les salariés.

Ces derniers ont reçu leurs fiches de postes. Surprise (ou pas d’ailleurs) : le fameux simple transfert prévu d’une chaîne – france•3 – sur une autre chaîne – franceinfo: – s’est transformé en suppression et s’accompagne d’une régression sociale inédite.

Les charges de travail augmenteront et les promesses alléchantes ne seront pas tenues.

Pour certains salariés, une nouvelle OTT sera imposée à 39H/5J, à la place des 35 heures et 4 jours, quand dans d’autres services la direction impose les 35 heures à des salariés qui en faisaient 37 ou 39 précédemment.

Avec les conséquences salariales qui s’imposent. À quoi bon ?

Certaines baisses de salaire sont conséquentes. Moins 600€ par mois, environ, pour l’assistante qui se voit obligée aujourd’hui de déménager parce que sa nouvelle rémunération ne lui permet plus de payer son loyer !

Est-ce là, une conséquence logique de la fameuse transformation numérique engagée par la direction ? La déstabilisation des personnels, dans leur activité professionnelle, ou dans leur vie sociale, n’est pourtant pas une nécessité.

 

Information : à quand de nouvelles émissions ?

Une créativité sociale que l’on ne retrouve, hélas pas, dans les émissions de rentrée proposées par la direction de l’information.

Pas UNE SEULE nouveauté ! Aucune prise de risque ! Manque-t-on d’imagination à la direction de l’Information ?

Reste une gestion à la petite semaine, des journaux et des émissions mises en place il y a dix, vingt ou trente ans…

Et pour combien de temps encore ?

Heureusement pour france•tv, ces programmes d’information sont réalisés par des personnels consciencieux et impliqués, malgré des conditions de travail chaque mois un peu plus compliquées et déresponsabilisantes.

 

Ce CSE va confirmer l’arrivée d’un nouveau médecin du travail, le docteur Lakshmy CHASTANG, et Force Ouvrière lui souhaite la bienvenue.

Et surtout bon courage !

Une lourde tâche l’attend dans une entreprise qui fait actuellement subir des risques psychosociaux à 25% de ses salariés !

 

Lire aussi...