France•3 Tours : une mutation inachevée

L’édition locale de Tours, devenue dans un élan politique inconsidéré, bureau excentré du BRI Centre Val de Loire en 2016 a perdu des plumes … et sans doute beaucoup de motivation. Le bureau a vu ses missions recentrées sur la production froide (magazines, feuilletons, dossiers …) au détriment de l’actualité tourangelle et du département d’Indre et Loire qui se résume désormais à un sujet par  jour. Résultat : un volume de travail important et disparate que tente d’absorber une équipe réduite amputée de deux journalistes en longue maladie, d’un monteur et d’un rédacteur en chef adjoint désormais affecté à la gestion de DEP (Dimanche en politique) et des PAE (Prises d’antenne exceptionnelles). Quant à l’assistante de locale, soucieuse de rester en Touraine, elle est devenue assistante de production sans formation !.. A force de volonté, les choses se mettent progressivement en place … Elle assure le suivi des documentaires et demande toujours une formation correspondante à son nouvel emploi (boîte mails antenne commune et gestion des appels téléphoniques) pour être pleinement partie prenante dans le fonctionnement du service.

Par ailleurs, suite à la suppression de l’édition locale, la promesse d’une plus grande visibilité sur le web est restée un vœu pieux. La plateforme numérique de Centre Val de Loire n’est pas en mesure d’exposer un sujet tourangeau par jour. L’amputation de l’effectif journaliste y est sans doute pour quelque chose. Un déficit de moyens humains qui rend les organisations de travail tendues, notamment dans la production MOJO (tournage, montage, réalisation des synthés et mise en ligne par un seul homme !) réalisée le plus souvent au pied levé.

Centre Val de Loire comptabilise 3000 jours d’arrêt maladie par an. Il est temps que france•3 se donne les moyens de ses ambitions. Il est temps pour l’employeur de prévenir les risques pour la santé des salariés plutôt que de s’évertuer à appliquer une politique de guérison dont le coût exorbitant pourrait être affecté à la création ou à la préservation d’emplois nécessaires à des conditions de travail normales.

Plus que jamais, france•3 Tours a besoin de cette reconnaissance, de ces moyens, de ce renouvellement. Force Ouvrière demande des actes et un suivi sérieux afin d’achever une mutation voulue par la direction.

Lire aussi...