Force Ouvrière réclame dès aujourd’hui, un plan d’urgence de continuité de l’activité pour France.tv !

Les mesures de précaution pour les salariés de France Télévisions ont été annoncées par la direction, mais malheureusement elles ne sont pas suives d’effets ! Les reporters partent sans masque et sans gants du fait de la pénurie, puisque l’État a réquisitionné les stocks pour des personnels prioritaires.

Au Siège de FTV, dans les salles de montage, il n’y a plus de lingettes pour nettoyer et désinfecter les tables et le matériel.

Dans tous les établissements, les journalistes reporters d’images ou les opérateurs de prises de vues sont nombreux à vouloir exercer leur droit de retrait faute de protections, d’autres continuent de travailler mais la boule au ventre et dans des conditions de travail très dégradées.

Dans le Réseau France 3 et Outremer, les masques, les gants, les lingettes, le gel hydroalcoolique manquent également. Sur au moins un site, une encadrante a dû selon des témoins « dérober des masques qui se trouvaient dans le bureau du directeur » ! Qui pourra le lui reprocher ?

Elle n’a fait qu’assumer ses responsabilités, et pour Force ouvrière, elle n’a fait qu’accomplir sa mission.

Nous savons tous que c’est notre mission de service public d’être en première ligne pour informer en priorité les Français en temps de crise. C’est notre mission, nous la mènerons avec les convictions qui nous ont toujours portées ! Mais le rôle de la direction de France Télévisions est de protéger par tous les moyens les salariés qui permettent la continuité de cette information.

Son rôle est aussi de fixer une ligne éditoriale commune à tous les sites, moins axée sur des tournages dangereux et inutiles, et prônant davantage la pédagogie et l’explication, face à l’ampleur de la situation et à la rapidité de la propagation de cette pandémie.

Du fait de la mise en danger des salariés, Force ouvrière réclame que France Télévisions active un plan d’urgence de continuité d’activité dès aujourd’hui. Ceci au nom du principe de précaution. En attendant les annonces très importantes ce soir du Président de la République.