Face aux menaces, revendiquons notre indépendance

Pour cela, fidèle aux valeurs de notre fondateur, prix Nobel de la Paix 1951, notre organisation défendra rigueur et indépendance pour France Télévisions.

Face aux enjeux politiques, à toutes les radicalités, ce sont les deux principales vertus que doit incarner l’audiovisuel public. Juste avec toutes les forces, complaisant à l’égard d’aucune.

Plus de 32 millions de français ont voté au premier tour des élections législatives 2024, chacun mérite le respect dû à son engagement dans un processus démocratique.

FO Francetv l’a souvent martelé, elle n’entend pas s’immiscer dans le débat politique qui appartient aux citoyens.

Mais nous condamnons le rejet de l’autre et nous défendons plus que tout, l’audiovisuel public et ses personnels. Rejet, intimidations, menaces, violences, nous en avons déjà tous ou presque fait la malheureuse expérience.

Reçu avec d’autres organisations syndicales ce mardi par notre PDG, FO France.tv à l’unisson de toutes et tous présents, a rappelé qu’il faut faire savoir haut et fort à l’ensemble des forces politiques et de la société française que les menaces contre notre entreprise et son personnel sont inacceptables.

Face aux agressions, nous attendons la plus grande fermeté. Face aux intimidations, nous attendons d’être soutenus et encouragés. Face aux attaques incessantes qui visent l’audiovisuel public, nous demandons une réponse ferme, celle de la liberté, de l’impartialité et de la rigueur.

Notre PDG a confirmé mardi que l’entreprise déposera plainte, à chaque fois que l’un d’entre nous sera menacé. Mais quel que soit le résultat du scrutin législatif ce dimanche, France Télévisions devra encore et toujours revendiquer son indépendance. Car les menaces sont nombreuses.

Si par exemple, il y avait un risque de privatisation, ce mardi, elle nous a confirmé qu’elle se battra « fermement » contre ce projet. 

Même mobilisation quel que soit le résultat de dimanche pour défendre notre financement. Le prochain budget sera le nerf de la guerre quelque majorité que ce soit.

L’argent manque déjà dans nos caisses, des financements promis en 2024 sont déjà gelés, c’est près de 50 millions d’euros.

Pour cela, nous défendrons un projet de contenu, digne des missions confiées à l’audiovisuel public. Aujourd’hui, moins d’un français sur deux a confiance en la télévision (Baromètre Kantar des Médias 2023).

France 2, France•3, France 4, France 5, France Info Canal 27, l’ensemble des antennes régionales, ultramarines et digitales doivent être renforcées dans leur mission pour s’assurer du respect de toutes et de tous.

Pour ce combat, FO France.tv défendra une ligne de rigueur, d’indépendance, de progrès social pour France télévisions et l’ensemble de ses personnels.

Laisser un commentaire