En novembre le ciel est gris, où est le rayon de soleil au Siège de France Télévisions ?

LA SÉCURITÉ DES SALARIÉS EST AU CŒUR DES PRÉOCCUPATIONS de Force Ouvrière.

Alors revenons tout d’abord sur l’ajournement des travaux dans le bâtiment du siège de francetv. Pour des raisons de sécurité …

La commissaire de police en charge de la sécurité à France Télévisions est venue faire un point sur la situation, lors du dernier CSE. L’arrêt est imposé par la commission de sécurité de la Préfecture de Paris pour ne pas avoir mis en œuvre des préconisations émises … depuis 2013.

Force Ouvrière regrette que le personnel n’ait pas été informé, officiellement, sur les causes de cette décision administrative et sur leurs conséquences.

Notre organisation demande avec force que la direction de l’entreprise informe rapidement et clairement les salariés qui viennent travailler dans un bâtiment qui ne respecterait pas les normes de sécurité … depuis des années.

Des locaux dans lesquels nous tous, chacun à notre niveau, accueillons chaleureusement nos collègues de france3 Paris – Île-de-France.

ET MÊME SI LE DÉMÉNAGEMENT N’EST PAS À L’ORDRE DU JOUR DE CE CSE, force est de constater que les inquiétudes de FO se confirment. En ce qui concerne notamment les quelques minutes de transition entre les 2 éditions, régionale et nationale, dans une même régie et sur un même plateau.

Ces conditions périlleuses imposent quotidiennement aux personnels le stress de l’urgence, ajouté à celui du direct.

Il semblerait aussi que l’accès à la photothèque n’ait pas été anticipé et que nos collègues fraîchement arrivés ne puissent pas bénéficier de ce service de la rédaction de francetv.

À l’infographie où le stockage des données se fait sur le même espace disque que les éditions nationales. Avec comme conséquence que les uns et les autres peinent à y retrouver leurs informations dans des arborescences inconnues. Ajoutez les difficultés  liées au travail en OpenSpace et à l’afflux des demandes pour les 2 éditions qui s’enchaînent dans l’urgence. Le cocktail est plutôt amer.

Nous pourrions invoquer le manque de recul depuis l’arrivée très récente de nos confrères si elle n’avait pas été précédée de longs mois de préparation et de concertations. Nous n’avions cessé de tirer la sonnette d’alarme sur ces sujets.

Lors de ce CSE, nous écouterons aussi avec beaucoup d’attention le rapport de la CSSCT spéciale chargés d’édition à franceinfo: qui s’est tenue la semaine dernière et à laquelle a participé Force Ouvrière.

LE CANAL 27 EST TOUJOURS EN CRISE DE CROISSANCE.

Trois ans après sa création que nous avions saluée. Trois ans à beaucoup demander au personnel, en termes de charge de travail et d’horaires irréguliers.

Vous aviez tout misé sur un enthousiasme légitime et naturel. Mais les salariés de franceinfo: sont aujourd’hui épuisés. Ils ne voient pas venir la reconnaissance de France Télévisions.

Pour les chargés d’édition comme pour l’ensemble des collaborateurs, Force Ouvrière réclame des mesures urgentes ! Une telle situation sociale ne doit plus durer.

Quant au 23H, il semblerait qu’il n’ait pas conservé l’audience de son prédécesseur, le Soir/3 … loin s’en faut.

ENFIN FO TIENT À SALUER LE TRAVAIL EFFECTUÉ par francetv concernant l’indemnité du 1/10e de congés payés. Une synthèse a été présentée aux élus et un avenant est sur le point d’être signé. Les dernières régularisations et l’indemnité 2019 pourraient être versées d’ici la fin de l’année.

La revendication de Force Ouvrière, soit disant infondée au départ, était bien justifiée et nécessaire.

Et pendant ce temps les retards s’accumulent sur les remboursements des frais de transport…

Les salaires des CDD sont parfois versés avec des semaines ou des mois de retard.

Des évolutions de salaire, théoriquement automatiques au bout de 5 ans, ont attendu les réclamations de Force Ouvrière pour être enfin prises en compte, au bout de 8 ans.

Des récupérations ont disparu par centaines chez certains salariés de la production.

La direction freine sur la régularisation des HS150 et évoque le potentiel surcroît de travail pour les services de la paie.

Alors qu’il nous semble évident que la direction devrait renforcer le service plutôt que de faire s’opposer les salariés de la paie aux autres salariés de francetv.

 

Lire aussi...