Elections à France●tv : Les juges rejettent l’annulation des résultats réclamée par la CGC et l’UNSA

La CGC et l’UNSA perdent le procès qu’ils ont intenté contre FO, la CGT, France●tv et tous les élus du Comité Social et Economique ! Une défaite cuisante pour eux.

Le Tribunal de Paris statuant par jugement vient de rejeter l’ensemble des demandes de la Confédération Générale des Cadres (CGC) et de l’UNSA – SRCTA. Ces deux syndicats réclamaient purement et simplement l’annulation des élections professionnelles de France●tv.

Les deux syndicats qui géraient le CE du Siège de France●tv depuis l’entreprise unique avaient sévèrement été rejetés par le récent vote des salariés. Pire, ils n’avaient pas obtenu assez de voix pour être représentatifs dans l’entreprise. Ils sont donc désormais dans l’impossibilité de négocier des accords avec la direction et les employeurs.

Les fausses informations, les propos outranciers ou injurieux, les attaques personnelles divulguées par le blog de la CGC ne sont sans doute pas indifférents à ces mauvais résultats électoraux, les personnels de France●tv ne cautionnant pas les pratiques honteuses de son secrétaire général et de ses représentants dans l’entreprise.

Le 20 octobre 2018, mauvais joueurs, la CGC et l’UNSA avaient donc annoncé après leur défaite avoir déposé « une requête (encore une, elles sont très nombreuses…) visant à faire constater la nullité du vote dans le collège ouvrier et une plainte au Pénal liée au vote électronique ». Ils péroraient déjà dans les couloirs de FTV de leur prochain retour.

Dans une incompréhension totale et sans aucune explication, ils avaient saisi tous les élus du CSE titulaires ou suppléants devant la justice.

Heureusement pour l’entreprise et sa stabilité, la justice a donc rejeté toutes les demandes. Le résultat des élections professionnelles est donc confirmé. Tous les élus sont légitimes.

FO ne peut que constater que tous les arguments pour prouver notre bonne foi ont été repris par le juge. Les accusations graves dont nous faisions l’objet étaient donc infondées. Nous félicitons également nos camarades de la CGT qui sont également rétablis.

C’est une grande victoire pour la Démocratie, le vivre-ensemble et la collégialité.

Lire aussi...