Augmentation des salaires : le mirage des primes ?

Les NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) de France Télévisions concernant l’évolution des salaires viennent de s’ouvrir. Dès l’entame de la réunion, Force Ouvrière a exposé ses revendications pour les salariés concernant l’année 2019 :

  • Des mesures générales d’augmentation des salaires pour tous les personnels visant à compenser la baisse du pouvoir d’achat : +2% pour les ouvriers ; +1,8 % pour tous les personnels techniques et administratifs, les journalistes, les métiers artistiques ; +1,5 % pour les hors-grille. Ce n’est plus arrivé depuis 2004 !
  • La réévaluation des barèmes minimaux pour les salariés intermittents du spectacle et les pigistes.
  • La transparence totale et la diffusion des 200 plus importants salaires de Francetv
  • Le paiement du reliquat du 1/10è de congés payés de l’année 2018.
  • Un chiffrage détaillé des salaires par chaînes et par antennes afin de corriger les disparités, « à travail égal, salaire égal ».
  • La mise en place d’un dispositif plus régulier de primes individuelles exceptionnelles. Pour FO, ce dispositif ne doit pas grever l’enveloppe destinée aux mesures individuelles.

La direction a remis en séance un document concernant l’évolution des effectifs entre 2018 et 2019, ainsi que l’évolution de la RMPP (rémunération moyenne des personnels en place). Elle a rappelé le contexte contraint des 400 M€ d’économie à faire, notamment sur la masse salariale.

Cette dernière a forcément été réduite en raison des nombreux départs. Ce sont surtout les effectifs des CDD qui ont été réduits sur une année : -163 Equivalent Temps Plein (ETP).

La direction refuse le principe «d’une augmentation générale des salaires » mais s’engage à respecter sa signature de l’avenant n°11 de notre accord entreprise : au moins 33 % des salariés bénéficieront d’une hausse de salaire individuel. De manière combinée, elle veut bien étendre les dispositifs de prime en augmentant substantiellement l’enveloppe.

Il est important de noter que ces primes exceptionnelles ne viendront pas se substituer à la prime d’intéressement que FO a obtenue pour TOUS LES SALARIES suite à la négociation de la RCC. Cette prime est considérée comme « acquise » par la direction. Elle sera payée à partir de 2020 et jusqu’en 2022.

 

Salaire de référence PTA en 2018 – pour information des salariés, en brut annuel

  Salaire mini Salaire moyen Salaire maxi
Ouvriers / employés 22 800 € 30 678 € 48 946 €
Techniciens / Maîtrise /

Techniciens supérieurs

24 862 € 36 482 € 60 812 €
Cadres 30 098 € 48 115 € 112 419 €
Cadres supérieurs         43 497 € 76 539 € 150 266 €
Métiers artistiques 33 546 € 51 990 € 100 666 €
Hors grilles PTA 86 897 € 141 912 € 235 152 €

 

Salaire de référence Journalistes en 2018 – pour information des salariés, en brut annuel

  Salaire mini Salaire moyen Salaire maxi
Filière reportage 26 838 € 56 829 € 100 507 €
Filière édition et coordination 39 156 € 62 587 € 84 724 €
Filière encadrement 55 231 € 82 834 € 155 793 €
Hors grilles journalistes 91 699 € 145 970 € 303 264 €

 


 

Par ailleurs, la procédure pour transmettre vos données personnelles pour examen par le Comité des Salaires s’est simplifiée.

Désormais, il suffit de renseigner un champ sur Monkiosque.

En voici le mode opératoire.


 

Prochaine réunion de négociation de la NAO, lundi 20 mai à Paris.

Lire aussi...