ALERTE SUR LES MÉTÉOS – Cyclone attendu pour le Service Public

En début d’année dernière, la direction de France 3 Nouvelle-Aquitaine annonçait une « réflexion » sur l’externalisation des météos. Elle justifiait cela par un potentiel et nécessaire redéploiement des personnels sur l’offre numérique pour la création de NAQ TV, une nouvelle chaine régionale. Entre temps, pas de nouvelles, jusqu’au CE de France 3 Sud-ouest mardi 23 janvier 2018 au moment du point sur les appels d’offre en cours.

À l’occasion de la renégociation de la fourniture des données météos, nous apprenons cette fois, que toutes les antennes du réseau France 3 pourraient être concernées par l’externalisation.

L’appel d’offre prévoit « l’obtention d’un ensemble de services et de fournitures de services météo au niveau de France Télévisions pour ces différents mode diffusion sur les antennes de France 3 (régions). L’accord-cadre inclut également la prestation d’externalisation de la fabrication de la météo, avec la fabrication de PAD. Le présent accord-cadre ne fait pas l’objet d’un allotissement (…) De plus, les marchés subséquents pourront être constitués d’une variété de services en fonction des différentes régions, ces services pouvant être la fourniture de données météo ou de la fourniture de PAD. »

Interrogé sur ce point pendant la CE, la direction d’Occitanie dit ne pas avoir l’intention d’y avoir recours, en revanche la direction de Nouvelle Aquitaine y réfléchit. Bref, France Télévisions donne « l’option » aux directions régionales de France 3 d’externaliser les informations météos, en d’autres termes d’externaliser de l’information.

Si la priorité, comme évoqué il y a un an en Nouvelle Aquitaine, est d’investir d’autres supports, les météos régionales et locales restent un programme phare, peu importe le support, même numérique !

À l’heure où l’injonction faite au réseau régional de France 3 est d’être au plus près des nouveaux territoires, curieuses stratégies que d’externaliser le programme préféré des téléspectateurs !

À l’heure où la météo et l’environnement deviennent des enjeux majeurs de notre société, encore une fois, drôle de stratégie que de se défaire de ce type de programme et de ne pas capitaliser sur les personnels compétents !

Dans le cas d’une externalisation, que deviendront les personnels ? Sur quelles tâches seront-ils affectés ? Les salariés intermittents seront-ils jetés après souvent de longues années de collaboration ? Force Ouvrière est très inquiet.

La direction régionale de France 3 Nouvelle-Aquitaine affirme que dans le cadre de la création de NAQ TV, les partenariats avec les médias locaux (France Bleu, TV7, le journal Sud-ouest, les éditeurs Aldudarrak pour KanalDudé et Oc Prod pour OC Télé), ne resteront que « des coopérations éditoriales »… Comment la croire, et ne pas y voir une antichambre de l’externalisation d’autres programmes régionaux au détriment des conventions collectives actuelles et du Service Public ?

On assiste ici et là, par touches successives et en apparence disparates, au National comme au Régional, à l’externalisation des programmes et de l’information ! Est-ce la fin de France 3 qui est programmée ?

Pour Force Ouvrière, l’externalisation des météos, c’est toujours non ! Si on accepte cela, alors on pourra tout accepter…

Lire aussi...