Des paroles (de haine) et des actes (manqués)

Force Ouvrière tient à exprimer sa réprobation après le dérapage survenu le 21 janvier lors de l’émission « Des Paroles et Des Actes » (DPDA) qui contrevient à toutes les règles d’éthique professionnelle que France Télévisions s’est fixée.

Des paroles et des actes, plateau

Des paroles et des actes, plateau

Il n’est pas acceptable que, sur le plateau de l’émission de référence du service public, une invitée, Wiam Berhouma,  puisse tenir durant près de dix minutes un discours manifestement militant et soigneusement appris sans être véritablement recadrée par David Pujadas qui animait la soirée.

Force Ouvrière s’interroge sur les critères qui ont amené au choix de cette intervenante et souligne, au passage, le manque de transparence lors de sa présentation à l’antenne. Il a en effet été indiqué au téléspectateur que cette jeune femme « n’appartenait à aucun parti » et qu’elle avait simplement figuré sur une « liste citoyenne ». Cette dernière précision n’en était pas une, ou elle était alors fort imprécise.

Wiam Berhouma est en réalité une militante active de la Marche des femmes pour la Dignité (Mafed) émanation directe du Parti des Indigènes de la République (PIR), connu pour ses positions qui sont, tout, sauf nuancées. A la suite de l’attentat contrat Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab a accusé ce parti de porter  » une responsabilité évidente  » dans ces événements.

Lors de son interminable intervention, Mme Berhouma a eu tout le loisir de tenir à l’égard du philosophe Alain Finkielkraut un discours dans lequel l’agressivité et la haine étaient à peine dissimulées, sans amener à plus de réactions de la part des responsables de l’émission.

Est-il tolérable que Mme Berhouma puisse accuser France Télévisions de participer à un climat de racisme anti-musulman sans être immédiatement reprise et rappelée à l’ordre?

Nous nous étonnons de l’absence de réaction de la direction de France Télévisions au lendemain de cette consternante prestation.

C’est l’absence de ces précisions qui a valu nombre de lettres de remontrances au Médiateur et qui a suscité un débat haineux sur Internet au détriment du groupe France Télévisions.

Exemples : « Cette présentation est mensongère car cette jeune femme est membre des « Mafed » un collectif proche des Indigènes de la République […] je trouve peu professionnel de mentir sur le parcours des personnes invitées […] »

«  Comment France Télévisions peut-elle mentir aux téléspectateurs en invitant une soi-disant prof d’anglais apolitique alors que nous savons qu’elle fait partie du « Mafed » […] Je ne paie pas la redevance pour être pris au piège ».

Or la mission de France Télévisions est de rendre compte de la réalité et de donner des informations précises aux téléspectateurs.

FO regrette ce dérapage, d’autant que nos téléspectateurs attendent de nous un discours de vérité dans un contexte où nous portons une responsabilité  quant à la possibilité de « vivre ensemble » après les attentats qui ont dévasté la France.

Force Ouvrière abordera franchement la question lors du prochain comité de déontologie des journalistes. La direction devra justifier son silence qui dure depuis plus d’une semaine.

Dans le climat actuel où l’on assiste à une libération préoccupante de la parole xénophobe, raciste et antisémite,  le syndicat Force Ouvrière appelle chaque acteur du service public de l’audiovisuel à la plus grande vigilance et à son sens des responsabilités.

114 réflexions au sujet de « Des paroles (de haine) et des actes (manqués) »

  1. Tout à fait d’accord !! J’ai assisté à cette scène consternante en direct devant mon poste. En 35 ans d’audiovisuel public, je constate comme vous un dysfonctionnement
    ou une faute professionnelle qui ne
    donne pas une bonne image du groupe.

  2. Une fois de plus Mr Pujadas cherche le buzz au mépris de toute considération déontologique . Il est urgent en ces temps troublés de revenir à une information digne d’un service public.

  3. Ce n’était pas une bonne émission à cause de cette invitée qui a tout gâchée et laissé le téléspectateur perplexe devant une chaîne publique qui se doit de faire respecter ses propres invités

  4. Merci !

    J’ai trouvé cette séquence télévisuelle épouvantable, et n’ai depuis de cesse de m’interroger sur les responsabilités de la chaine. C’est jouer là à des jeux très dangereux qui ne peuvent qu’engendrer montée de l’antisémitisme, et du racisme.

  5. Tout d’abord, je suis très surpris qu’un syndicat de médias ne vérifie pas ses informations avant de propager des inexatitudes ! Mme Berhouma n’est pas membre du « Mafed » !? Par ailleurs, comment ce même syndicat peut-il s’offusquer quant à la réplique (aussi dure et longue soit-elle) mais certainement pas haineuse d’une citoyenne sur les propos tout aussi forts et ambigus de Finkielkraut sur l’Islam ? Où est le droit d’expression en France ? Serait-il réservés aux médias uniquement ? Où est l’éthique ?
    …..un citoyen (4o ans de militantisme à FO !) outré par vos observations…

  6. j’ai été très choquée mar l’intervention de cette jeune femme totalementt irrespectueuse , imbue d’elle même , n’ayant certaienement jamais lu une seule oeuvre d’Alain Finkielkrault mais récitant un discours appris par coeur préparé par un parti communautariste ; je regrette que Mr Pujadas ne l’ait pas interrompue et surtout nous l’ayant présentée comme une invitée neutre , ce qui est malhonnête ; quand Mr Pujadas présentera – t il ses excuses publiquement à M Finkilekrault ?

  7. Absolument d’accord avec FO. J’ajouterais que, d’une façon générale, je n’ai guère de respect pour le travail de M. Pujadas. Il semble perpétuellement craindre qu’on oublie son existence et multiplie les interventions inutiles. Du coup, il est rare que ses invités puisse terminer une phrase.
    Sauf les homme politiques importants car M. Pujadas est du genre « fort avec les faibles, faible avec les forts ».

  8. on ne peut que crier bravo
    il y a encore des gens courageux au sein du service public !
    et il y en a assez de ces pseudos journalistes, carpettes acculturées,
    Canal +, France TV même combat pour le buzz et le scoop…
    lamentable

  9. Bravo a Force Ouvrière d’ouvrir enfin le débat sur une soit disant impartialité de certains animateurs ou journalistes sévissant sur les chaines publiques. Les chaines privées étant aujourd’hui plus proches des réalités et moins sectaires

  10. Si David Pujadas ne sait pas tenir un plateau et ne se renseigne pas en amont sur les participants , qu’il arrête de faire du direct et qu’il enregistre des émissions , il aura le temps de faire son métier de journaliste au montage
    J’ai été tres déçue de la tenue de cette émission .
    Je ne pense pas que Mr Pujadas ait été piégé , je pense qu’il a voulu faire le buzz et c’est réussi .
    Celui qui cherche à tout prix à faire de l’audience et du buzz n’est pas un journaliste mais un animateur de show télévisé.
    J’attend que david Pujadas s’excuse publiquement auprès des téléspectateurs et surtout auprès du philosophe Alain Finkielkraut.

  11. La confiance du télespectateur ,aprés des incidents comme celui-ci ,semble trés altérée et n’est pas prés d’être restaurée.Il subsistera toujours un doute quant aux intervenants lors de ces débats .On ne trompe pas impunément le téléspectateur et le doute sera toujours présent .Par contre il serait bon en effet de remettre au sein des rédactions les pendules à l’heure ,afin d’éviter ce genre de dérapages.Ce pays « crève » de ces mensonges ,il serait tant de ne plus duper les citoyens .

  12. Wiam Berhouma, connue par les groupes islamistes défile avec le Parti des Indigènes de la République (PIR) qui se déclare « anti-raciste et anti-sioniste » mais qui est en réalité une organisation dont l’objectif principal est de faire croire que le monde occidental persécute les musulmans sans oublier de vomir sa haine antisémite.
    Elle est sont cul et chemise avec les organisations islamistes et est l’héroine de tous les sites communautaristes musulmans comme Oumma.com
    Lien intéressant : https://geeksandpolitics.wordpress.com/2016/01/23/ces-dangereux-illusionnistes-qui-se-pretendent-de-lislam-moderne/

  13. je suis attérrée d’avoir assistée à ce déferlement haineux envers notre Académicien Finkie, et que Pujadas qui se devrait impartial, se soie tu devant tant de propos abjects à son égard. Cette personne W.B.qui enseigne à de futurs citoyens, devrait recevoir de la part de l’éducation nationale une sanction forte. Mes parents ayant
    subis la période nazie, il est hors de question de laisser ces personnes pourrir la société française

  14. Permettez moi, en ma qualité de simple citoyen téléspectateur français, outré comme vous par les mêmes motifs, de vous féliciter par la diffusion de votre parole à laquelle j’adhère en totalité.
    Je me permets de relayer votre message sur ma page Fb.
    Bien cordialement
    Claude Fain

  15. Bravo de rétablir le contexte et la vérité sur ce suivi d’une émission phare qui devrait montrer le chemin et non son contraire ou un académicien Français est traité comme si ses propos étaient déplacés et partiaux pour le faire passer comme un reac et ce de la part de personnes ne pouvant se faire passer pour des gentils Français /tout cela pour faire mal et cela a fait mal ,car nous les vugum pecum derrière notre TV ne pouvons réagir à des scènes qui s ‘ apparentent a du lynchage médiatique ,sorte d’exutoire collectifs . Mais hélas le mal est fait , c’était le seul but .C’est a croire que le monde de l’INFORMATION a des comptes non règles avec les Juifs ,Israël .TOUT CELA N’EST PLUS POSSIBLE ,Tout de même le monde médiatique ne peut descendre a tel niveau de vilénie

  16. Merci pour cette mise au point et cette prise de position, j’ai moi-même écrit au CSA pour me plaindre de cette grave faute déontologique que je considère comme dangereuse. Merci de ne pas lâcher!

  17. Il va vous falloir vous faire à l’idée que les musulmans, les arabes, les noirs, les roms… ont le droit de se défendre face au racisme.
    Un conseil de MLK, ‘Nous devons apprendre à vivre ensemble en tant que frères ou mourir ensemble comme des idiots’.

  18. Mmmm…. que dire, si ce n’est que cet article est du grand n’importe quoi.
    Ca vous défrise, hein, qu’une jeune femme musulmane ait un discours posé et construit (en aucun cas agressif ou haineux, ne vous en déplaise) face à cet « intellectuel » qui, le pauvre, n’a plus le droit de s’exprimer (non, il est invité sur tous les plateaux et vient d’entrer à l’Académie française, c’est tout…)
    Quant à citer J. Bougrab comme source d’analyse des attentats contre Charlie Hebdo, est-ce une plaisanterie ?
    Et puis… renvoyez un peu votre dossier sur la Mafed et le PIR, parce qu’à part rabâcher des clichés, votre article est un néant profond.

  19. Ping : Des paroles (de haine) et des actes (manqu&eacu...

  20. Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez franchement? Finky est tout le temps invité partout , c’est toujours la même clique qui passe à la télé . Dès que quelqu’un de la base dit quelque chose il est systématiquement calomnié. Vous défendez les élites contre le peuple . Belle vision du syndicalisme.

  21. Ce communiqué suintant le racisme est vraiment abject.
    Une honte pour des gens qui osent se dire « syndicalistes ». Je ne connais pas ce syndicat de FO (il faudrait demander à des syndiqués CGT notamment de ce secteur) mais je sais que certains ne sont rien d’autre que des syndicats maisons collabo des patrons.
    Dans l’éducation, FO avait refusé une réponse syndicale unitaire dénonçant l’appel du collectif Racine (faux nez du FN chez les profs) à voter pour eux aux élections professionnelles.
    Plus largement, un tiers des sympathisants FO votent FN selon des études régulièrement reconduites. Bref, cette fédération sent le moisi et cela mériterait une réponse des autres syndicats du secteur au moins.
    ———
    Force Ouvrière (je crois que c’est un syndicat qui défend les classes laborieuses, le prolétariat, les opprimés…), se fend d’un communiqué ultra violent contre Wiam Berhouma (vous savez la « péronnelle » arrogante) en :
    1/ citant Jeanette Bougrab la mythomane parlant du PIR :
    « A la suite de l’attentat contrat Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab a accusé ce parti de porter « une responsabilité évidente » dans ces événements. »
    2/ en défendant une chaîne d’État
    3/ en défendant Finkielkraut l’air de rien.
    Ya França, ya França…
    ————–

  22. Au moins faites un minimum de recherche avant de dire n’importe quoi. La marche pour la dignité n’était aucunement une émanation du Parti des Indigènes de la République. Il y avait présentes une cinquantaine d’organisations. Les militants du PIR ont du représenter moins de 1% des présents. Le reste de votre texte n’est pas plus sérieux.

  23. Relisez le magnifique poème de Baudelaire: « l »Albatros » qui après cette émission a pris toute sa dimension, et remet chacun à sa place.

  24. Bravo pour votre réaction. Cette personne a laissé un goût amère sur ce qu’est le service public. Je ne m’y attendais pas et suis extrêmement déçu de l’attitude de pujadas

  25. inadmissible que cette intervenante ait eu un droit de parole malgré ses positions politiques proches des Frères Musulmans .

    Les réalisateurs et le présentateur de cette émission étaient bien entendu
    parfaitement au courant des opinions de cette invitée .

    D’accord avec vous concernant le silence dérangeant de France Télévisions

  26. Merci !!!!!!!!!!!
    C’était nécessaire.
    On peut ne pas être d’accord avec Alain Finkelkraut, mais c’est un intellectuel honnête et brillant.
    Merci de lui rendre justice.

  27. Je ne saisis pas bien. Vous, FO, regrettez un discours militant?!! Et vous prenez la défense d’un personnage habitué aux dérapages racistes et qui se fait le plus fervent relais d’une idéologie réactionnaire et xénophobe ?

    Et bien, FO n’est plus ce qu’il était…

  28. vous exprimez ce que j’ai ressenti…mme…ne portait pas le voile, mais son discours
    -logorrhée verbale fabriquée- était odieux :manque absolu de tolérance, refus du dialogue..et le présentateur incapable-volontairement?- de s’interposer pour laisser s’exprimer une parole sensée et intelligente.Le service public est tombé bien bas..dans le politiquement correct.

  29. Le mérite de l’intervention de cette militante est de nous avoir montré que la haine ne se trouve pas seulement chez les islamistes. En réalité la haine précède la radicalisation qui trouve un terrain extrêmement fertile chez les musulmans dits modérés.

  30. Bravo, je suis tout à fait d’accord avec vous. Un ministre qui assiste à l’émission, et qui ne dit mot, Pour moi, cela veut dire qu’elle est du même avis que cette islamiste, Qui ne dit mot, consent, dit-on. L’organisateur du débat, qui a sciemment menti en la présentant, et n’est pas intervenu durant son long discours de haine, mérite d’être sanctionné. Le seul qui est resté très discret et digne, c’est Finkelkraut.

  31. le panel des personnalités manquait un peu de mixité sociale ..et j’ai entendu des réflexions à ce sujet…. désagréables sur leur appartenance et j’en ai conclu que cette façon de faire attirait obligatoirement des réactions de rejets
    dommage pour le débat

  32. Je suis sidérée face au sourire satisfait de David Pujadas qui a laissé se déployer la logorrhée creuse et haineuse de cette jeune femme!

  33. Des paroles oui !!il elles n’ont pas manquées de pleuvoir ! Mais des actes !!! Hélas !!AUCUN pas même ce CSA muet craignant que leur planque ne leur échappe.

  34. Force ouvrière se comporte comme les syndicats de police, cette même police qui a voté à presque 70% pour le F-Haine, un parti qui, d’après le PS lui-même, est un parti qui se situe en dehors de la République.
    En assumant la défense de Finkielkraut, un islamophobe notoire, Force ouvrière renoue avec l’époque d’André Bergeron, lorsque des militants de cette centrale syndicale participaient avec des nervis d’extrême droite à des coups tordus contre des ouvriers en grève, dans les années 70.

  35. Texte ridicule et malsain. On a beau être habitué à la démission complète de certains syndicats face aux puissants (Mr Finkielkraut, Mme Bougrab sont des puissants, même s’ ils ont moins de pouvoir que les milliardaires qui nous dirigent), on est ébahi des records que certains peuvent battre.

  36. Il est étonnant que ce soit les mêmes qui ne jurent que par la liberté d’expression qui dans un même temps veulent recadrer ceux qui expriment une autre vision que la leur, c’est comme ci qu’ils édifiaient leur opinion comme étant la seule légitime, c’est d’un dogmatisme extrême et inadmissible
    Ce pseudo académicien gâteux, bête et méchant qui sème la discorde civile n’a même pas besoin de se taire, car il est devenu inaudible

  37. Merci pour cette prise de position qui vise à recadrer un service public qui dérape ou qui présente des sujets de façon biaisée comme c’est souvent le cas lors du journal télévisé de mr Pujadas.

  38. Oui vous avez raison !
    Inadmissible d’inviter ce type de personne véhiculant des propos indignes de notre république !
    La liberté de paroles oui mais faire de la propagande non !
    Son discourt haineux et bien preparé aurait dû être interrompu par le journaliste ….
    Nos pauvres enfants, elle doit leur faire un « lavage de cerveau » durant ses cours linguistiques !
    Le philosophe fut pris en otage par le manque de réaction de M. Pujadas ..
    Comment voulez-vous qu’on puisse continuer à regarder son journal du soir après cet incident lourd de conséquence …
    Désolée, depuis je regarde TF1 et beaucouo de personnes autour de moi ont eu le même réflexe
    C’est notre manière de dire stop à ces dérives audiovisuels …

  39. Je trouve lamentable la non intervention de Pujadas, ne coupant pas la parole à une personne qui insultait et agressait verbalement et ouvertement l’invité du plateau. Un monologue haineux qui était appris par coeur par cette soi disant prof d’anglais. Heureusement que mes enfants n’ont pas ce genre de prof !!

  40. Votre démarche est honteuse et montre clairement que votre syndicat n’a soit rien d’indépendants soit une philosophie précise sur l’islamophobie, en effet Mr Finkielkraut que vous défendez avec tant de vigueur a prononcé régulièrement dans les médias et sur France télévision notamment des propos honteux sur les musulmans notamment, nous n’avons vu aucun communiqué de votre part à cette période…Mais lorsque l’on voit le nombre de syndicalistes FO de toutes entreprises rejoindre les rangs du FN on comprend mieux les valeurs et l’idéologie que vous menez…De FO à FN il n’y a qu’une lettre qui change et pas des moindres (HAINE)

  41. je suis outrée par la complicité de David Pujadas qui jubilait sous sa moustache, lors de la prise de parole de cette pseudo prof d’anglais, militante douteuse, et en meme temps la complicité de France 2 en laissant faire sans agir. je suis écoeurée de cette décadence à la télévision et je ne veux plus payer ma redevance pour entendre de tels propos de la part de cette militante membre de mafed et de la condescendance avec laquelle elle a traité notre Académicien Alain Finkelkraut en lui disant de se taire pour le bien de la France. moi, je lui dis « DEGAGE ! PSEUDO PROF…pour le bien de la France et des jeunes français à qui tu sembles enseigner »

  42. Je trouve ce qui est écrit exact ! Ce qui c’est passé ce soir là etait intolérable ! J’étais très en colère de cette intervention inappropriée !

  43. Nous soutenons totalement votre démarche animée par la volonté de défendre le seervice public création de la Républque laïque. Nous vous adressons copie d’un courrier que nous avons adressé à Mr Schramek Président du CSA, à MrFinkielkraut et à Mr Cassegrain directeur du journal Marianne.
     »
    Pendant le débat qui a eu lieu au cours de l’émission intitulée « des paroles, des actes » dans la soirée du jeudi 21 janvier 2016, sur la chaine A2 de la télévision publique, Monsieur PUJADAS a donné la parole à une jeune femme, qu’il a présentée de confession musulmane, exerçant en qualité de professeur d’anglais dans un établissement scolaire relevant de l’éducation nationale. Nous avons été outrés par le comportement stigmatisant, inacceptable, de cette enseignante à l’égard d’un des deux débatteurs – Monsieur FINKIELKRAUT – Cette conduite est d’autant plus choquante pour les téléspectateurs, que ni Monsieur PUJADAS, qui dirigeait ce débat, ni Monsieur COHEN BENDIT, le 2ème débatteur, ne l’ont relevée, même à minima, pour rétablir justement, dans la bienséance, l’équilibre de la balance des rapports d’affrontement. Ce déni de débat, qui a entériné la forme insultante des propos prononcés par cette femme contre Monsieur FINKIELKRAUT, a rendu impossible l’ouverture d’un dialogue qui, certes, aurait pu être rude, mais qui aurait pu aussi être révélateur, avec cette interlocutrice.
    Il n’empêche, Madame l’enseignante serait bien inspirée d’étudier le rôle de la courtoisie dans l’histoire des mœurs humaines, afin d’éviter de galvaniser outrancièrement au détriment du respect.
    Le respect est la vertu majeure du comportement de l’être civilisé, et le fondement de l’éthique qui caractérise notre République laïque, sociale et indivisible.
    Ce rappel à la dignité implique l’inacceptabilité, dans notre état de droit, des ferments communautaristes, activement sous-jacents, qui sapent les bases institutionnelles des valeurs culturelles de notre démocratie, dont le principe cardinal dans notre droit constitutionnel est la laïcité.
    La laïcité doit être respectée concrètement par les représentants des institutions cultuelles, en tout lieu public où s’exerce la souveraineté de la nation, incarnée par l’Etat Républicain. Elle doit être observée rigoureusement par les titulaires des charges publiques, et par les détenteurs des pouvoirs politiques (élus ou non), administratifs, et culturels dans les établissements publics, vecteurs d’information, à qui sont confiées des émissions télévisées et radiophoniques.

    La fermeté libère, la faiblesse asservit.

    René BUZA Receveur des Douanes retraité – Jean PETRILLI –
    Gilles LACHARD – Ingénieur retraité
    Jean PETRILLI – Ancien avocat

  44. Bonjour,

    Si vous voulez un discours de vérité, faudrait aussi et surtout éjecter Finkie des médias. Tout ce que ce communiqué révèle, c’est votre soumission et votre larbinisme congénitale. Arrêtez de faire semblant d’avoir une éthique, c’est du toc.

    Bref, réveillez vous quand vous voudrez réellement la vérité.

  45. Oui, j’ai été choquée qu’on laisse parler cette personne qui n’avait rien d’autre à dire que sa haine à l’encontre de Finkielkraut, et qui n’a posé aucune question. Je serais bien en peine de résumer son intervention, qui m’a paru interminable et sans intérêt pour la discussion en cours. Je crois me souvenir que Finkielkraut a interpellé Pujadas pour qu’il mette un terme à ce charabia haineux, mais rien n’a été fait. Désolant.

  46. Le fait pour des journalistes et leurs directeurs de ne pas s’assurer des réels liens d’une personne qui est présentée et se présente elle-même comme une simple citoyenne soi-disant « apolitique » est honteux.
    Les journalistes se doivent déontologiquement de vérifier leurs informations et leurs directeurs se doivent de leur en donner les moyens et s’assurer qu’ils exercent leur métier dans les règles.
    Faire venir en plateau, quelqu’un, présenté comme « représentatif lambda de la société », qui insulte à longueurs des phrases d’un discours partisan bien appris, l’un de leurs « invités », qui de plus est un brillant philosophe, est totalement irresponsable et destructeur.
    L’absence de réaction en direct et le silence de la rédaction sonnent comme un aveu.

  47. Tout ceci est tellement vrai, la haine et la médiocrité de cette femme était aussi insupportable que le sourire complice et la non réaction de Mr Pujadas qui devrait s’inspirer de Molière : »Notre propre honneur est intéressé dans de pareilles aventures, et l’action de ces coquins était si lâche, que c’eût été y prendre part que de ne s’y pas opposer. » Dom Juan.

  48. Alléluia!!!! Enfin une instance, si je puis dire, qui réagit!!! Bravo à vous. Pour ma part il y a belle lurette que je n’écoute plus ce genre de débat biaisé de toutes façons.

  49. Madame, Monsieur,

    Nous sommes nombreux à rejoindre votre constat et nous tenions à soutenir votre démarche. Il est inacceptable que de telles attitudes et propos ne soient pas repris et interrompus lors d’une émission diffusée par France télévision.

    Vous pouvez compter sur notre soutien officiel à votre intervention ci-dessus.

    Bien cordialement,

    Anne Contet
    et toute la rédaction de Politicnews
    http://politicnews.fr/

  50. Je vous remercie par avance de votre initiative de mettre à l’ordre du jour du prochain comité de déontologie des journalistes.
    De notre côté , nous citoyens républicains nous avons signé une pétition qui va exactement dans le même sens .
    Nous sommes également très surpris du silence des dirigeants de France Télévision , et maintenant s’ils devaient réagir cela nous semble bien trop tard, car le mal est profond au sein de notre télévision publique .
    Pmt

  51. Je suis d’accord , j’estime que le journaliste n’a pas su la stopper, aucune indignation sur le plateau. Cela ressemblait aux émissions de Thierry Ardisson.
    Dans le climat actuel, Madame Berhouma montrait au public que le philosophe a raison de se montrer pessimiste.
    Les extrémistes ont encore gagné du terrain grâce à des racistes et antisémites invités sur le plateau.

  52. Bravo ! Même si c’est un peu tard ! Cela fait 30 ou 40 ans que les media libèrent ce genre de parole ou l’ encourage…

    Honneur à F.O qui n’accompagne pas les manifs des islamofascistes !

  53. David Pujadas devrait être licencié à cause de son manque de responsabilité dans cette émission
    C’est tout simplement indigne pour une chaîne de télévision publique de laisser de tels prêcheurs de haine distiller leur venin sans la moindre réaction
    Dans quel pays de lâches sommes nous !

  54. cette fois-ci enfin la critique ne provient pas de la communauté juive
    peut-être sera-elle mieux entendue
    merci à FO
    vous seul pourrez ramener les médias français dans l’orthodoxie de l’éthique
    dans la vérification du profil des invités mais aussi des dépêches d’agences trop souvent livrées telles que reçues sans la moindre critique ou le moindre contrôle et ont des répercutions incalculables

  55. Cet « incident »pourrait d’interpréter comme un manque de professionnalisme s’il ne s’ajoutait pas à des commentaires toujours orientés et partiaux, dont le pire a été celui qui accompagna l’affaire Al Dura. Information diffusée instantanément et gratuitement au monde entier, alors qu’il a fallu 2 ans pour savoir la culpabilité de la Chine dans les événements de Lhassa. Cela dénote une partialité qui s’apparente à de l’antisémitisme assumé de France Télévision. Sa dramaturgie n’est pas pour rien dans la haine mortifère qu’il a contribué à propager. France 2 participe au malaise et à l’insécurité qui pousse et poussera les juifs à quitter la France. Merci

  56. Merci beaucoup à FO qui exprime parfaitement le sentiment des téléspectateurs qui ont eu droit à cette sinistre mise en scène. Manque de professionnalisme ,de déontologie et de réactivité du présentateur , sourire satisfait inapproprié , incapacité de la chaîne à présenter des excuses et à justifier de l’intérêt d’ouvrir l’antenne du service public à un tel déferlement de haine gratuite….
    Autant d’éléments qui ont créé malaise, dégoût et colère durables….

  57. Scandalisée comme vous j ai manifesté ma colère sur les réseaux sociaux quand à la présentation mensongère de cette personne, son intervention haineuse et sans fondement voire même ridicule à l encontre de Mr Finkelkraut, et surtout aucune réaction de Mr Pujadas.
    Ce « dérapage » oblige une explication du journaliste et de la chaîne

  58. Félicitation pour votre vigilance et votre impartialité. .Nous attendons en effet une réaction de la direction…et au minimum des excuses publiques de M..Pujadas!

  59. J’admire votre souci relatif à l’audiovisuel public.

    Toutefois, je crains qu’inviter des militants extrémistes en trompant le téléspectateurs ne soit volontaire car correspondant à la ligne politique du groupe France-Télévision.

    J’en suis effrayé, mais je constate cette montée de l’incitation à l’antisémitisme progressive depuis des années sur ces antennes publiques.

    Merah, Nemmouche, Fofana, Kouachi, Coulibaly ont « biberonné » ces propos depuis leur enfance …

    Dans tous les cas bravo pour votre réaction.

  60.  » Lors de son interminable intervention, Mme Berhouma a eu tout le loisir de tenir à l’égard du philosophe Alain Finkielkraut un discours dans lequel l’agressivité et la haine étaient à peine dissimulées » . Pourriez-vous préciser les prétendus passages de cette intervention et vous appuyer sur des exemples concrets?
    Cette femme a exercé son droit à la liberté d’expression avec un courage exemplaire contre un philosophe dont on ne connait que trop bien les positions réactionnaires.
    On ne vous a pas entendu suite aux diatribes racistes de Mme Morano dans cette même émission. F.O se déshonore par cette réprobation sans appel.
    Vous précisez que Mme Berhouma est membre des « Mafed » mais pourquoi omettez vous que Mr Finkielkraut est à ce jour membre du comité d’honneur de la LICRA, participe de manière active dans la défense du sionisme en France, en Israel et à travers le monde ( ce qui est son droit le plus strict), et se maintient dans une position intellectuelle, institutionnelles, académique proche du pouvoir en place. D’autant plus que cet intellectuel de salons parisiens bénéficie d’une visibilité médiatique quasi-permanente contrairement à cette femme du commun, musulmane, militante, engagée ne vous en déplaise. Votre bulletin est inacceptable ! P.S: ayez au moins le courage de signer ce papier

  61. Wow.

    Je suis choqué par votre déclaration. Avons nous vraiment vu la même émission?

    Si vous vouliez vraiment lutter contre la parole xénophobe et raciste, peut-être devriez-vous inviter un peu moins Alain Finkielkraut. Peut-être, aussi, auriez-vous du vous manifester davantage à l’époque ou Zemmour sévissait librement chez Ruquier.

    Quand à l’interminable (dites-vous) intervention de Wiam Berhouma, sa durée est ridicule comparée au temps que cette seule émission a accordé à Alain Finkielkraut, sans même parler de toutes les occasions que vous, et vos collègues des autres chaines publiques et privées, lui accordez pour développer à loisir ses « thèses ». Mais bon, ce genre de considération vous passe visiblement au-dessus de la tête.

    Honte à vous!

  62. La responsabilité de Monsieur Pujadas dans cette émission est largement établie ! Nous payons en effet une redevance, et souhaitons « Impérativement » une information objective, et non tendancieuse comme c’est le cas trop souvent !..
    Bien à Vous,

  63. Je ne suis pas surprise de la non intervention des journalistes d’antenne 2 , lors de la diarrhée verbale de cette pseudo prof d’anglais, qui s’est permis de traiter notre académicien de pseudo intellectuel…tous ces propos écoeurants de haine nous ont donné la nausée.félitation a antenne 2 et aus organisateurs de cette émission: Des paroles et des actes pour le choix de ses invités telle que cette pauvre idiote qui avait appris par coeur ce qu’elle a récité…

  64. Nous avons été très nombreux a manifester notre indignation devant des propos indécentes, grossiers, militants anti sémites, calomnieux et injurieux que pujadas a laissé craché. Sa haine et son venin…il faut qu elle soit sanctionnée pour avoir trompé les medias, mentie et insulté en public.. Honte a cette femme affreuse

  65. Bonjour,

    Je suis absolument atterré par la position défendue ici. Je ne m’y attendais honnêtement pas et suis vraiment choqué. Je m’explique.

    On a eu affaire à une personne qui était là pour exprimer un point de vue, face à des personnes qui passent leur vie à exprimer leur point de vue à longueur de médias. Mme Berhouma parle pendant une dizaine de minutes. Elle est interrompue près de 30 fois. Pujadas s’acharne à essayer de faire en sorte qu’elle ne puisse pas s’exprimer. Il veut à tout pris qu’elle pose une question, pour qu’au final ce semblant d’intervention extérieur ne soit qu’un prétexte pour que les invités légitimes puissent continuer à dérouler leur crédo. Il se bat pour qu’elle ne puisse pas contextualiser et clarifier ce qu’elle veut dire, qui plus est en essayant de la couper sous prétexte de discution, discution qu’il tente au contraire d’empecher.

    Ceci étant très rapidement dit, je reprend votre papier :

    « Il n’est pas acceptable que, sur le plateau de l’émission de référence du service public, une invitée, Wiam Berhouma, puisse tenir durant près de dix minutes un discours manifestement militant et soigneusement appris sans être véritablement recadrée par David Pujadas qui animait la soirée. »

    En quoi cela est il inacceptable? Il est inacceptable de permettre la parole à un point de vue différent? Il est inacceptable d’avoir un point de vue militant? Ou il est inacceptable que le point de vue en question est que Finkielkraut, comme bon nombre d’autres intellectuels à la place médiatique surdimensionné, attise la haine raciste ? Comment une organisation syndicale d’une chaine de télé de service public peut trouver inacceptable qu’un point de vue soit exprimé? Pourquoi trouver acceptable que le discours militant de Finkielkraut s’exprime lui tout au long de l’émission ?

    « Force Ouvrière s’interroge sur les critères qui ont amené au choix de cette intervenante et souligne, au passage, le manque de transparence lors de sa présentation à l’antenne. Il a en effet été indiqué au téléspectateur que cette jeune femme « n’appartenait à aucun parti » et qu’elle avait simplement figuré sur une « liste citoyenne » »

    FO s’interroge donc sur les critères qui ont amené à ce choix. Encore une fois, qu’est-ce qui dérange? Si le critère était qu’elle proposait un point de vue différent, elle aurait mieux fait d’être écartée? S’il avait été avéré qu’elle appartenait à un parti, elle aurait du ne pas être invitée? Cohn Bendit à ma connaissance a fait parti de pas mal de partis. Finkielkraut est proche d’un certain nombre d’hommes politiques. Ils sont invités. Le critère aurait donc du être, si je suis la logique, tel parti: invitons, tel autre: n’invitons pas? Est-ce bien là le sens de votre phrase?

    « Wiam Berhouma est en réalité une militante active de la Marche des femmes pour la Dignité (Mafed) émanation directe du Parti des Indigènes de la République (PIR), connu pour ses positions qui sont, tout, sauf nuancées. A la suite de l’attentat contrat Charlie Hebdo, Jeannette Bougrab a accusé ce parti de porter » une responsabilité évidente » dans ces événements. »

    Tellement de choses à dire… Mon dieu.
    Wiam Berhouma n’est pas une militante de la Mafed ni du parti des indigènes. En tant qu’émanation d’un groupe qui (entre autres) fait du journalisme, est-il acceptable, pour reprendre votre rhétorique, que vous puissiez affirmer comme vérité des informations péchées au comptoir et sans aucun fondement?
    Les positions du Parti des Indigènes de la république sont tout sauf nuancées. Comme dit plus haut, la nuance est elle aussi un critère pour déterminer si une personne est autorisée à s’exprimer ou ne l’est pas? Est-ce le sens que FO souhaiterait donner au mot débat? Finkielkraut est-il nuancé? Cohn Bendit est-il nuancé? Marine Le Pen, qui s’exprime à loisir sur France Télévision, est-elle nuancée? Ou leurs nuances sont-elles justes plus acceptables que d’autres?
    Jeannette Bougrab a accusé le Parti des Indigènes de porter « une responsabilité évidente » dans les événements de janvier. Est-ce ce qu’on est en droit d’attendre d’une organisation représentative des travailleurs de France Télévision, parmi lesquels nombre de journalistes, former preuve d’une déclaration de Jeannette Bougrab ? Ne devrait-on pas plutôt attendre du journalisme ? Une éventuelle analyse des responsabilités du Parti des Indigènes dans les événements de janvier ? Le fait qu’une éventuelle analyse journalistique de la responsabilité de ce parti dans les événements de janvier ne montrerait rien de probant a-t-il à voir avec le fait que vous fassiez impasse sur la question ?

    « Lors de son interminable intervention, Mme Berhouma a eu tout le loisir de tenir à l’égard du philosophe Alain Finkielkraut un discours dans lequel l’agressivité et la haine étaient à peine dissimulées, sans amener à plus de réactions de la part des responsables de l’émission. »

    Passons sur le fait que son intervention aurait été bien plus courte s’il lui avait été donné loisir de s’exprimer. Ce n’est pas ce qui vous indigne. Ce qui vous indigne, c’est au contraire qu’elle se soit exprimée. Quelle réaction attendiez vous de la part des responsables de l’emission, vous, FO? Un communiqué pour s’excuser du fait d’avoir invité une voie discordante? Un bandeau en bas d’écran avec la mention « Parole dissidente, danger? » L’intervention de la sécurité pour gerber cette personne qui a osé profiter de son invitation pour essayer à grand peine de s’exprimer? Quel est votre point de vue, à vous, FO France Télévision, sur l’attitude à adopter avec ce genre de personnes?

    « Est-il tolérable que Mme Berhouma puisse accuser France Télévisions de participer à un climat de racisme anti-musulman sans être immédiatement reprise et rappelée à l’ordre? »

    Est-il tolérable, je vous retourne la question, que vous, organisation syndicale d’une entreprise médiatique, à la vue d’une personne qui accuse publiquement la dite entreprise, vous espériez et vous attendiez à ce qu’elle soit reprise et « rappelée à l’ordre » (!!!) dans un réflexe corporatiste, alors que votre rôle en tant que contre-pouvoir serait au contraire fondamentalement de vous interroger sur ces sujets, afin d’en tirer des conclusions qui puissent amener à corriger ces travers?

    Vous concluez par « Or la mission de France Télévisions est de rendre compte de la réalité ». Est-ce donc bien ce que vous pensez, si le fait que cette personne s’exprime vous indigne de la sorte?

    Je me suis passé de l’injure car j’ai essayé de vous toucher, mais sachez qu’elle a frôlé mes lèvres plus d’une fois.

  66. Ah c’est ça qui vous a choqué. Pas le fait que France Télévision continue d’entretenir un climat délétère en France en invitant Finkielkraut, Sifaoui, il y a peu Zemmour et tant d’autres vieux aigris qui nous font leur catéchisme sur le thème du c’était mieux avant, sans dialoguer avec les français ?

    Jeudi ce sera Sarkozy. Aucun autre politique ne souhaitant dialoguer avec lui (on se doute que l’émission sera encore de haute qualité, préparée à la va-vite…) il dialoguera « avec les français » (dixit la bande-annonce). FO souhaite donc que les « français » sélectionnés ne soient pas politisés, pour ne pas heurter les oreilles sensibles ? C’est vrai que pour intervenir dans une émission politique, face à un politique, il convient de ne pas tenir de propos ayant trait à la politique…

  67. Il convient de vous remercier pour cette réaction que je découvre un peu tardivement. Nous sommes tous outrés, de l’Ado à la personne âgée, par le discours interminable de cette femme. On sait maintenant que tout a été orchestré par une journaliste pro- palestinienne qui a signalé sur son blog l’intervention bien avant le débat. Nous sommes outrés par l’outrage fait à Alain Finkielkraut qui a le grand mérite d’honorer la culture de la France, et notre culture est belle – nous ne voulons pas la perdre. Nous sommes outrés bien sûr par la passivité totale de France 2 pendant l’émission (d’où un fort soupçon de connivence chez tous les Internautes), et de la part de France Télévisions qui fait le mort et se complait dans son mutisme ! Cette chaîne appartient au SERVICE public, mais là, personne de la rédaction n’a rendu service à Finkielkraut en coupant le micro à cette personne haineuse qui nous a tous scandalisée par son discours stéréotypé et chargé de malfaisance ! Pujadas semblait tellement ébahi par le charme de la femme qu’il n’a pas bougé d’un centimètre. A moins qu’il ait fait partie lui aussi de toute une machination ??? La question reste ouverte ! En tout cas, nous ne regardons plus France 2 depuis l’émission et jusqu’à nouvel ordre. Nous sommes plusieurs à le faire, en espérant que l’Audimat en baisse les réveillera de leur léthargie ! MERCI ENCORE DE VOTRE INTERVENTION PRECIEUSE !

  68. je ne regarde plus du tout pujadas qui est trop politisé il a été odieux vis a vis d’ l’academicien il n’avait pas le droit de répondre finalement c’etait un monologue fallait pas interrompre madame qui est une militante extremistre une HONTE j’espere que france 2 va reagir luzi

  69. dpda emission de pujadas une HONTE d’avoir invité la militante extremiste et en plus fallait pas l’interrompre le pauvre ACAdemicien n’avait pas le droit de répondre il s’est fait agressé tout le long de l’emission . je demande au CSA de réagir car nous sommes sur une chaine publique PUJADAS n’est pas a la hauteur ce mr est trop politisé

  70. France Télévision et en l’occurrence France 2 n’est pas à son premier coup d’essai en la matière. Elle porte la lourde responsabilité de la deuxième intifada palestinienne avec les fausses accusations contre les soldats israeliens et la fausse mise en scène des tirs croisés contre le petit Mohamed. Il s’ est avéré plus tard que sous la houlette des allemands et une enquête particulièrement fouillée la balle qui avait tué ce petit garçon n’était pas israelienne. Les Charles Enderlin et les Pujadas et les Ruquier et autres instigateurs de haine et de cynisme sont la honte du journalisme français. Qui ne dit rien consent. Que l’on ne s’ etonne pas dessondages de janvier 2016 qui pointent du doigt les médias comme étant le second poste après les politiques pour lequel les français n’ont aucune confiance ! Merci à FO de recadrer.

  71. Félicitation au membres de F O pour cette prise de position claire, ferme et courageuse. Rien à rajouter, sauf que vous avez, je pense, l’approbation d’une grande majorité des téléspectateurs.
    Merci

  72. Voici le remerciement à notre nation d’une française d’origine maghrébine instruite grâce à nos impôts, qui crache son fiel à l’antenne, juste une question ???? Quel aurait été son avenir dans son pays d’origine…. Certainement pas le même….

  73. Je soutiens complètement la motion déposée par FO France Télévision, je trouve incroyable qu’un service public ait pu laisser la parole à une personne qui, derrière une façade respectable, s’avère être la porte-parole d’une idéologie radicale et racialiste (le PIR) qui considère tout français « blanc » ou « de souche » (ils utilisent ce terme sans aucune gêne) comme étant un raciste par essence…voilà une forme de stigmatisation qui ne semble n’indigner personne, à commencer par Mr Pujadas !!

  74. Comment pouvons nous être manipuler de la sorte
    à quand l arrêt des mensonges et d une telle désinformation …
    Une militante pro palestinienne qui traite un homme d une grande sagesse et d intelligence de pseudo philosophe juste un futur académicien …
    La France est salie par une maghrébine de bas étage.
    On marche sur la tête
    Honte à vous

  75. Ping : « Des paroles et des actes » et ses « deux France » (2) : il faut sauver le soldat Finkielkraut | Groupe Gaulliste Sceaux

  76. Pour « le manque de transparence » lors des présentation des intervenants à l’antenne, et ce qui est de « donner des informations précises aux téléspectateurs », reparlons-en quand votre chaîne indiquera pour quelles banques et autres groupes d’intérêt travaillent vos « économistes » et autres « spécialistes »…
    Vous reprochez à Mme Berhouma « son interminable intervention » dans laquelle « l’agressivité et la haine étaient à peine dissimulées »: interrompue plus d’une trentaine de fois en dix minutes, elle reste extrêmement posée et son propos admirablement cohérent contrairement à ceux de Mr Finkelkraut. A aucun moment elle n’exprime une parole raciste, xénophobe ou antisémite comme vous le sous entendez. Revisionnez l’émission (vers 44′):
    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/des-paroles-et-des-actes/des-paroles-et-des-actes-du-jeudi-21-janvier-2016_1269257.html
    ou lisez donc l’excellente retranscription et analyse:
    http://www.acrimed.org/Des-paroles-et-des-actes-et-ses-deux-France-1-le-scenario-etait-presque-parfait
    Pour vous, Mme Berhouma a commis la faute impardonnable d’exprimer un point de vue qui n’était pas prévu. Elle est sortie du rôle de potiche auquel on l’avait assignée et vous estimez donc qu’elle aurait dû être « rappelée à l’ordre »,  » recadrée ». Belle vision du rôle des médias et du débat démocratique. Et belle vision du rôle d’un syndicat, c’est votre déclaration qui est absolument consternante…
    Une syndiquée FO ,fort heureusement dans un autre champ de syndicalisation que le vôtre (mais j’ai honte pour la Fédération!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.