Il faut gracier France 4 et France Ô !

Il ne fait plus aucun doute que •Ô et •4 aient obtenu un moratoire pour survivre après le 9 août, date à laquelle elles devaient officiellement disparaître du paysage audiovisuel français, laissant deux écrans noirs derrière elles. Pour autant, il ne s’agit pas d’une décision définitive, il faut donc maintenir la pression pour que les autorités comprennent l’utilité de ces chaînes pour le service public.

Lire cet article