Casse du code du Travail : Il n’y aura pas d’effet « d’aubaine » à France Télévisions

« Rassurés » : c’est la conclusion de certains représentants de Force Ouvrière à l’issue de la série de réunions d’instances du personnel qui vient de s’achever (CSE Central, CSE, CCSCT élargie, dialogue social). Malgré les dispositifs législatifs mis en place par le gouvernement dans le cadre de la loi d’urgence sanitaire, il ne semble pas que ni la direction de France Télévisions, ni sa PDG Delphine Ernotte Cunci, ne souhaitent bouleverser l’équilibre social de l’entreprise pour profiter de « l’aubaine » de la casse du Code du Travail. La…

Lire ...

Pourquoi les salariés de France Télévisions peuvent prétendre à la prime de 1000 €, et pas seulement ?

La médiatisation de l’annonce a fait grand bruit : le versement d’une prime de 1000 € défiscalisée et désolidarisée pour les salariés qui se rendent sur leur lieu de travail. L’objectif du gouvernement est de maintenir à tout prix « un service économique minimum » alors que le pays est confiné pour une durée indéterminée Le gouvernement préconise désormais son versement aux salariés qui ont actuellement « le courage » d’être sur le terrain. Cette prime originalement destinée « à soutenir le pouvoir d’achat » n’a pas été mise en place à France Télévisions en…

Lire ...

Pas de cadeaux de Noël pour les salariés de France Télévisions !

Lors du CSE Central, Force Ouvrière a revendiqué pour le relèvement du pouvoir d’achat des salariés de France Télévisions : Une prime de fin d’année défiscalisée (conformément à la demande du Président de la République) → REFUSE – Sous prétexte que « les salariés de France Télévisions bénéficient de bonnes rémunérations. » Un 13ème mois pour tous les PTA afin de mettre fin à une discrimination sociale ! → REFUSE Une prime exceptionnelle pour toutes les équipes de reportages sur le terrain depuis bientôt 1 mois, qui subissent tensions et agressions → PAS DE REPONSE La réouverture des…

Lire ...

Temps de travail des journalistes : une amélioration d’accès aux primes du week-end

La dernière réunion de négociation concernant l’avenant n°5 de l’accord collectif de France Télévisions vient de s’achever. La direction a enfin consenti à des concessions pour améliorer la rémunération des journalistes effectuant un grand nombre de week-end. Il est proposé : – qu’entre 12 et 19 week-ends complets travaillés par année civile dont 1 week-end complet travaillé chaque mois sur 10 mois, le journaliste bénéficie d’une prime annuelle de 250 euros. – qu’entre 20 et 30 week-ends complets travaillés par année civile dont 1 week-end complet travaillé chaque mois sur 10…

Lire ...