FO Médias adhère à l’Union Nationale des Cadres et Ingénieurs – FO-Cadres

Les Cadres et journalistes encore mieux protégés

Désormais, tous les cadres et journalistes couverts par FO france•tv seront automatiquement adhérents à l’Union Nationale des Cadres et Ingénieurs sans aucun coût supplémentaire sur le montant de leur cotisation syndicale.

Comme pour FO france•tv, être adhérent à FO-Cadres, c’est défendre une pratique syndicale fondée sur les valeurs de solidarité, de liberté et d’indépendance. C’est vouloir être informé et être défendu tout au long de sa vie professionnelle. C’est agir pour conquérir de nouveaux droits individuels et collectifs. C’est participer aux débats et aux actions portés par notre organisation.

Mais c’est aussi apporter son soutien à un syndicat attaché aux valeurs républicaines, et soucieuse de défendre la pratique contractuelle.

« Offre pléthorique d’outils innovants, droit à la déconnexion, perspectives ouvertes par les big data et l’intelligence artificielle… Les entreprises sont plus que jamais confrontées à l’injonction de la transformation digitale » selon Eric Pérès, secrétaire général de FO Cadres.

Les adhérents de FO france•tv vont accéder à de nombreux avantages

Être informé de vos droits 

  • Vous aurez accès à un espace dédié sur le site fo-cadres.fr
  • Vous recevrez régulièrement des informations sur vos droits, sur l’actualité économique et sociale en lien avec le monde du travail en général et votre secteur d’activité en particulier. (Newsletters hebdomadaires, Lettres d’informations, etc.)
  • Vous recevrez le guide juridique du salarié cadre, qui vous permet de tout savoir sur votre contrat de travail.

Être conseillé

  • Vous serez accompagné tout au long de votre carrière professionnelle, afin que celle-ci ne soit pas entravée par des mesures injustes ou contraires à vos intérêts
  • Vous bénéficierez  de conseils personnalisés auprès des élus FO de votre entreprise et auprès des antennes FO départementales et nationales
  • Vous aurez accès aux informations et analyses de FO-Cadres sur tous les sujets déterminants de votre vie professionnelle (salaire, mobilité, formation, déroulement de carrière…). Une expertise sociale et juridique indispensable à vos prises de décision.

Être défendu en cas de situations difficiles dans votre travail

  • Les élus FO seront à votre écoute et vous accompagneront pour défendre vos droits en cas de harcèlement, licenciement abusif, discrimination, etc.

Être accompagné dans vos actions prud’homales

  • Dans le cas où vous serez amené à agir devant les prud’hommes, vous n’aurez pas besoin de faire appel à un avocat. Nos défenseurs prud’homaux prendront en charge votre dossier et vous défendront lors du procès.

Être guidé dans vos démarches

  • L’AFOC (Association Force Ouvrière Consommateur) met à la disposition des adhérents FO-Cadres un service de conseil juridique et de traitement amiable des litiges individuels que vous pouvez rencontrer dans votre vie quotidienne, dans tous les domaines de la consommation, téléphonie, automobile, banques, démarchage…
  • FO peut également vous conseiller et vous accompagner dans la recherche d’un logement social (Action Logement – ex 1% Logement), vous aider dans l’établissement de votre déclaration de revenus.

Être protégé dans votre vie professionnelle et votre vie syndicale

  • Vous bénéficiez d’une assurance à la MACIF contre tout litige qui surviendrait et mettant en cause votre responsabilité personnelle, en cas de faute, erreur, négligence dans l’exercice de vos fonctions.
  • Vous êtes également assuré en cas d’accident corporel dans le cadre de votre activité syndicale. Votre véhicule est assuré (remboursement de la franchise ou montant des réparations nécessaires) à concurrence de 458 euros.

Les engagements de l’Union National des Cadres & Ingénieurs FO Cadres à l’égard de FO france•tv

Être une force syndicale à vos côtés

Nos engagements syndicaux s’inscrivent dans nos valeurs de liberté et d’indépendance pour la défense des intérêts des cadres. La politique contractuelle, la négociation et l’action collectives sont aux côtés de notre force de propositions, la base d’un réformisme que nous voulons militant et au service de la justice sociale.

Au quotidien, nos représentants agissent ainsi pour :

  • défendre vos droits en toutes circonstances,
  • assurer des parcours professionnels qui ne soient pas entravés par des mesures injustes,
  • être à votre écoute pour bâtir des revendications au plus près de vos attentes,
  • négocier des accords collectifs pour protéger et renforcer vos droits.

Dans cette perspective,
nos engagements visent à :

Restaurer le rôle et la place des journalistes, cadres, personnels administratifs et des ingénieurs au sein des entreprises

Les changements profonds dans la nature et le contenu du travail font évoluer les fonctions dévolues aux cadres. Cela conduit à défendre de nouveaux droits adaptés aux conditions actuelles et particulières du travail des cadres. Les entreprises doivent reconnaître à sa juste valeur leur investissement professionnel et s’engager dans une réelle reconnaissance de l’identité professionnelle des cadres et des ingénieurs.


Défendre l’emploi
et lutter contre toutes les formes d’exclusion

Nous combattons toutes les formes existantes et à venir de précarité et d’exclusion. Elles sont collectivement contre-productives et individuellement destructrices. Face au chômage et à la précarisation des emplois, les cadres et les ingénieurs ne sont plus épargnés. La garantie d’un emploi pour tous ainsi que les formes de sa consolidation font partie de nos principales revendications.

La lutte contre le chômage passe en premier lieu par la lutte contre le chômage de longue durée. Ce combat nécessite des actions préventives et curatives afin de prévenir les risques d’exclusion du marché du travail. A ce titre, il convient de mettre à la disposition des cadres des outils d’aide à la gestion de leur carrière professionnelle tout en favorisant leur connaissance du marché de l’emploi.

La sécurisation des parcours professionnels est un engagement majeur pour FO-Cadres. Dans cette perspective, nous participons activement à la gestion de l’APEC (Association pour l’emploi des cadres), dont les services visent à faciliter les transitions professionnelles des cadres, qu’ils soient ou non en activité.

FO-Cadres agit également en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes diplômés et permet, notamment par son action au sein du comité de suivi des stages (STAPRO), de lutter contre les pratiques abusives des stages en entreprises, qui rendent plus difficile l’accès au premier emploi.


Encadrer les politiques de rémunération

Le salaire doit être la juste contrepartie du travail réalisé, des responsabilités exercées, des qualifications professionnelles et de l’engagement professionnel du cadre. Or aujourd’hui, la relation contribution/rétribution est de plus en plus déséquilibrée.

L’individualisation des salaires est progressivement devenue le système de rémunération prôné par les entreprises au détriment des augmentations collectives. Les entreprises considèrent cette pratique comme équitable puisque fondée sur les performances réelles de chaque cadre. Mais les systèmes d’évaluation mis en place pour juger de cette performance sont bien loin de répondre aux exigences d’objectivité, de transparence et d’équité.

Dans ce contexte, les perspectives salariales des cadres sont fortement contrastées et le plus souvent liées au seul bon vouloir des entreprises qu’à leur performance réelle. Et c’est sans compter la situation injuste des femmes cadres qui à niveau de diplôme équivalent perçoivent une rémunération inférieure à celle de leurs collèges masculins.

FO-Cadres considère qu’il est urgent d’ouvrir de véritables négociations pour réorienter les pratiques salariales des entreprises et apporter un encadrement collectif au système d’individualisation du salaire.


Améliorer les conditions de travail des cadres

L’amélioration des conditions de travail des cadres nécessite une approche globale en termes de charge de travail, de rythme de travail mais également d’organisation du travail. Leur travail ne doit plus être synonyme d’un stress permanent, d’une souffrance professionnelle ou encore d’un déséquilibre entre la vie privée et la vie professionnelle.

En participant aux travaux de l’ANACT (Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail), FO-Cadres agit pour que les méthodes de management comme les modes d’organisation du travail garantissent la protection de la santé et de la sécurité des salariés.


Promouvoir la formation professionnelle

et faciliter son accès

Les entreprises doivent fournir aux cadres les moyens de s’adapter. L’évolution permanente des technologies et la complexification du travail imposent à tous un niveau de qualification de plus en plus élevé. La formation ne doit donc pas connaître de limites et de rationnement.

Attaché à la défense du titre d’ingénieur, FO-Cadres s’investie dans la gestion de la CTI (Commission des titres d’ingénieurs) qui habilite les écoles d’ingénieur et garantie la qualité des formations dispensées. Notre organisation s’implique également dans la gestion du CESI (Centre d’études supérieures industrielles), qui chaque année forme par l’apprentissage plus de 1200 ingénieurs.

Egalement pour favoriser l’accès à la formation initiale et continue des salariés en général et des cadres en particulier, FO-Cadres s’engage dans plusieurs organismes ou associations en charge de la formation professionnelle : l’AFPA, le CELSA, le CEFIPA
FO-Cadres est aussi membre du groupe FO au CESE (Conseil économique, social et environnemental) et s’investit pleinement dans les travaux de la section éducation, culture et communication de cette assemblée.


Défendre la protection sociale collective

et les retraites complémentaires

La retraite par répartition est un enjeu essentiel pour renforcer le contrat intergénérationnel. FO-Cadres dénonce le risque qu’il y aurait à laisser la seule logique financière prendre le pas sur toutes les autres dans la gestion des régimes de retraite. Notre attachement à l’AGIRC, caisse complémentaire des cadres, est de ce point de vue un enjeu fondamental tant pour les retraités que pour les actifs. C’est une question de solidarité mais aussi un choix de société.

Notre action au sein des instances de l’AGIRC (Bureau, Conseil d’administration, Commissions) et notre participation aux négociations, au sein de la délégation confédérale FO, nous permet de défendre le maintien d’un régime spécifique de retraite complémentaire pour les cadres.


Défendre les droits et intérêts des cadres
au niveau européen et international

FO-Cadres est membre fondateur du Conseil des cadres européens – Eurocadres. Cette organisation syndicale européenne représente plus de 6 millions de cadres en Europe. Nous y défendons notre conception de l’Europe sociale et nos revendications en toute liberté et indépendance, notamment en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles ou d’encadrement du temps de travail.

Au sein de l’UNI, l’Union Network International, qui représente 20 millions d’adhérents et 900 syndicats venus de 150 pays, FO-Cadres est membre du Comité mondial des cadres. Crée à notre initiative, avec plus d’1,5 millions de membres, ce comité soutient et coordonne les politiques syndicales pour les cadres à l’échelon mondial et régional.

Eric Vial, délégué général de FO france•tv au colloque de l’Union National des Cadres & Ingénieurs.