Suppression du Soir/3 | Jour de grève à france•tv

Une cette grève pour que le Soir/3 reste sur •3, grande chaîne nationale, conformément à la mission de service public confiée à france●tv.
Enjeu démocratique avec l’audience et les temps de parole des politiques.
Conséquences sociales pour les salariés qui sont dans l’obligation de rejoindre franceinfo:
Toutes les organisations syndicales appellent à la grève le jeudi 13 juin pour que le Soir/3 reste sur •3, au nom de l’intérêt général.

Lire ...

Harcèlement à la rédaction numérique de franceinfo: – Et maintenant, la parole est à la défense.

La direction de l’information de france.tv a donc décidé vendredi dernier de se séparer de l’ensemble du « Boys Band » de la rédaction numérique de franceinfo:. Elle a envoyé une communication hier à l’ensemble des salariés pour annoncer « la fin de collaboration pour des faits avérés » du rédacteur en chef et du rédacteur en chef adjoint. Ces sanctions interviennent après les révélations d’une enquête du journal Libération du 5 avril dernier : 3 salariés de franceinfo: sont accusés, à des degrés divers, de harcèlement et de comportements…

Lire ...

Pour la continuité d’un grand Soir/3

Parce que ce sont bien TOUS les salariés qui s’indignent de l’arrêt de cette édition, FO prépare une journée de mobilisation et en appelle à l’unité intersyndicale.
Quant à l’appel à la grève des dimanche 26 et lundi 27 mai : FO vous raconte l’histoire d’un coup fourré.

Lire ...

Intolérable !

france•3 normandie fofrancetv

Force Ouvrière témoigne sa solidarité et son soutien à notre confrère journaliste de Rouen, lâchement agressé il y a deux jours  dans l’exercice de ses fonctions. Notre confrère est actuellement en arrêt de travail.
Le droit d’informer est un des fondamentaux de notre démocratie, chacun doit le respecter !

Lire ...

France 3 Normandie : Un vice-procureur de la République empêche deux journalistes de france•tv de filmer des vaches      

Mercredi 22 mai, à l’invitation de l’association Stéphane Lamart, Nicolas Corbard et Damien Migniau, journalistes au bureau  d’Alençon se rendent le matin à Saint-Pierre-du-Regard dans l’Orne pour tourner un reportage sur la saisie judiciaire de 16 vaches. La presse locale et nationale est présente ainsi que les bénévoles de l’association. A leur arrivée, stupeur !… les gendarmes leur interdisent de filmer la saisie. Pourtant, la Procureure de la République de Caen, Carole Étienne, informée de la présence de la presse “ne voyait pas d’inconvénient à médiatiser cette affaire et que…

Lire ...

Augmentation des salaires : le mirage des primes ?

Les NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) de France Télévisions concernant l’évolution des salaires viennent de s’ouvrir. Dès l’entame de la réunion, Force Ouvrière a exposé ses revendications pour les salariés concernant l’année 2019 : Des mesures générales d’augmentation des salaires pour tous les personnels visant à compenser la baisse du pouvoir d’achat : +2% pour les ouvriers ; +1,8 % pour tous les personnels techniques et administratifs, les journalistes, les métiers artistiques ; +1,5 % pour les hors-grille. Ce n’est plus arrivé depuis 2004 ! La réévaluation des barèmes minimaux pour les…

Lire ...

La marche forcée de la déprotection des salariés des télévisions françaises

Hier se sont ouvertes au Siège de TF1 à Boulogne-Billancourt, les négociations de la Branche de la Télédiffusion avec l’ensemble des organisations syndicales représentatives du secteur (FO-CGT-CFDT-UNSA-CGC) et les représentants du patronat. Ces négociations imposées par le Gouvernement, dans le cadre de la « fusion des Branches » visent à unifier l’ensemble des conventions des télévisions publiques et privées dans un seul accord.  Il a pour objectif de régir les organisations de travail, les congés, les salaires minimaux, les métiers de la télévision, etc. Les interlocuteurs sociaux doivent se rencontrer…

Lire ...

Stéphane Bijoux, le directeur directeur des rédactions de France Ô et de 1ère Outremer annonce sa candidature sur la liste LREM aux élections européennes : les rédactions de France Télévisions ridiculisées et délégitimées

Le directeur des rédactions de France Ô et de 1ère Outremer, Stéphane Bijoux a annoncé aujourd’hui sa candidature aux élections Européennes en position éligible sur la liste La République En Marche (LREM). Pour les journalistes et les salariés de l’entreprise c’est la stupeur, un sentiment de trahison. Les dirigeants jouent donc double jeu avec nous : aux salariés ils racontent que la mauvaise situation de France Télévisions est due au Gouvernement et nous découvrons qu’en fait ils sont complices. Au moment où France Ô et France 4 doivent fermer leurs portes…

Lire ...