Levée du préavis de grève sur la perte de rémunération du Soir 3

Force Ouvrière s’est opposé avec fermeté au transfert du Soir/3 sur franceinfo:. Pour les salariés qui n’auront plus d’éléments variables liés à une activité en heure de nuit, FO france•tv obtient jusqu’à 40% de compensation de la rémunération lié à cette activité. Cela signifie par exemple une soixantaine de personnes qui travaillent actuellement sur nos plateaux vont bénéficier d’une mesure financière.

Lire ...

Le poids des réformes (FO quitte le CSE Central en solidarité avec les grévistes)

Déclaration liminaire de Force Ouvrière au Comité Social et Economique Central du 17 avril 2019, devant la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte Cunci.   « France Télévisions est soumis à une période de forte tension. La marche des réformes exigées par la direction est frénétique : suppression de France Ô, suppression de France 4, suppression de l’édition du Soir 3, suppression d’émissions, arrêt des contrats des CDD, déménagement à outrance, réforme des organisations de travail, fusion des branches, gestion des frais, évolution salariale, délinéarisation, rupture conventionnelle collective avec l’annonce de 2000 départs,…

Lire ...

Mise en péril … Poursuite de la grève à France Télévisions à l’appel de FO CGT et CFDT

L’heure est grave… Depuis le jeudi 11 avril, les salariés de France Télévisions sont en grève illimitée pour leurs frais de mission. Après 2 réunions de négociation pour sortir du conflit, la direction de France Télévisions a fait des propositions intéressantes aux organisations syndicales, (même si pour l’instant, elles ne figurent pas toutes sur le document écrit de levée de grève) notamment sur la souplesse de la gestion des frais de mission et sur la liberté des salariés de se nourrir et de se loger tout en couvrant leurs frais…

Lire ...

Leçon de syndicalisme à la Direction

On résout d’abord les problèmes avant de passer à autre chose ! Ce matin, la délégation Force Ouvrière a refusé de siéger à la commission des moyens internes de fabrication en solidarité avec tous les grévistes. Force Ouvrière a rappelé qu’actuellement se déroulait au niveau de l’entreprise une grève intersyndicale illimitée concernant le barème, la gestion, et l’application des dispositifs de frais professionnels. Les négociations sur ces sujets avancent, mais il n’est pas question pour FO que la direction fasse comme s’il n’y avait pas de problème dans l’entreprise. Elle veut…

Lire ...

Journée nationale de grève mercredi 4 avril dès 00h01. Non au licenciement de Jean-Marc Pitte !

“Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous” Montesquieu   Soutenez Jean-Marc Pitte, licencié injustement par une direction au management violent. Commandez dès maintenant les « badges Pitte » ou les « stickers Pitte ». Arborez-les sur votre antenne, sur votre veston, votre sac ou dans les dîners en ville ou à la campagne. La direction doit recouvrer la raison et revenir sur sa décision. Pour passer commande, indiquez-nous par retour de mail la quantité désirée ou venez les récupérer à notre bureau du siège de France Télévisions – D220. “Badge…

Lire ...

« La honte de la république » : les personnels de l’audiovisuel public n’ont pas à payer les pots cassés des dérives des différents Gouvernements français

Liminaire de Force Ouvrière au Comité Central d’Entreprise du 13 décembre 2017, devant la Présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte Cunci. Le Président de la République, Mr Macron aurait donc insulté l’audiovisuel public en nous accusant d’être « la honte de la République ». Une déclaration qui aurait été faite devant 70 députés En Marche de la Commission Culture de l’Assemblée Nationale. L’Élysée a depuis démenti, en confirmant que la teneur du discours n’avait pas à être rendu public et ne concernait pas « les personnels » – c’est donc…

Lire ...

Service éclairage de la Maison France Télévisions : L’obscurantisme de la Direction

Force Ouvrière a déposé un préavis de grève pour le service éclairage de la Maison France Télévisions. La 1ère réunion de négociation du préavis de grève a eu lieu hier. La Direction a fait la sourde oreille aux revendications des salariés. Elle maintient la pause indemnisée d’une heure trente en lieu et place du temps de travail effectif qui doit normalement être comptabilisé en heures supplémentaires majorées. Cette planification est une interprétation arbitraire de l’accord collectif. En effet, le volume d’heures indemnisées n’est pas défini dans les textes conventionnels, la…

Lire ...