Transposition PTA : A Paris, on achève bien les régions !

Les négociations sur les contestations de transposition se poursuivent actuellement. Force Ouvrière est extrêmement déçu des dernières conclusions du comité de transposition, devenu au fil des jours, une chambre d’enregistrement des décisions des directions locales, particulièrement pour les Régions et les Outremers.

decentralisation41-250x290

Tout au long du comité de transposition,  les directions des ressources humaines du Siège ont dans l’ensemble tenu compte des propositions de FO et des autres organisations syndicales concernant les contestations. Elles ont été capables de réétudier certains dossiers individuels et ont reconnu la préservation de certains métiers.

Même si toutes les revendications des salariés du siège n’ont pas abouti, le fait que leurs dirigeants soient plus proches géographiquement a permis un meilleur dialogue. Une expertise dont les salariés des régions n’ont pas pu pleinement bénéficier puisque les responsables des ressources humaines de proximité du réseau France 3 et Outremer n’étaient pas présents. Résultat : les fonctions, les compétences, l’expérience, n’ont pas été reconnues concernant certains emplois. Il est regrettable que ces managers ne soient pas venus justifier en personne leurs positions et leurs refus concernant le repositionnement des salariés.

La direction de France 3 a crée volontairement des disparités entre les salariés de France Télévisions en expliquant que « certains métiers n’existent qu’au Siège ».

Ainsi, selon elle, les fonctions de « responsables lumière » dans les France 3 Régions n’existent pas ; ni les « assistantes de rédaction », ni les « assistantes de direction », ni les « responsables de régie mobile »…

Les gestionnaires d’antennes en région (groupe 6) sont déclassés au regard de leurs fonctions. Ils assurent à la fois les responsabilités de chef de chaînes (groupe 8) de responsable d’autopromotion (groupe 8), de conseillers de programmes (groupe 8), et de chargés d’habillage (groupe 7) ; des métiers quasi inexistant dans les régions…

La direction de France 3 refuse toujours de reconnaître la fonction prépondérante de planification des chargés de gestion administrative (groupe 4), alors que la fonction de planification est placée dans la nomenclature en groupe 6 !

Un métier a été spécialement inventé dans le domaine de la communication : « responsable de communication en région » (groupe 7). Le responsable de communication a Paris est lui en groupe 8.

Nous pourrions multiplier les exemples. Le sentiment d’injustice et de disparité entre les salariés est très fort.

FO s’interroge. Désormais dans le cadre des mobilités, un salarié du Siège se verra t-il rétrogradé lorsqu’il viendra en région ? Comment harmoniser les salaires de façon juste, alors que la transposition ne s’est pas effectuée correctement ?

La loi de mars 2009 sur la fusion des chaînes de France Télévisions prévoyait un groupe uni. Aujourd’hui nous avons les preuves : c’est un échec !

Force Ouvrière ne laissera pas faire.

À fonction égale, positionnement égal ! À travail égal, salaire égal ! 

Les directions de France 3 et d’Outremer doivent prendre leurs responsabilités : les salariés effectueront le seul travail pour lequel ils ont été reconnus. La transposition a minima va provoquer un transfert de charges sur les N+1 et un surcroît de travail pour les managers.

Dans le cadre des négociations sur la transposition et l’harmonisation, Force Ouvrière réclame la présence de tous les DRH de France 3 et d’Outremers concernés comme cela a été le cas pour le siège.

Le combat n’est pas terminé. Force Ouvrière fera tout pour dénoncer et condamner les disparités entre les salariés. Les jacobins n’ont pas encore gagné !

Related posts

One Thought to “Transposition PTA : A Paris, on achève bien les régions !”

  1. Porlier Marc

    Salut
    C’est la première fois que je navigue sur votre site félicitation.
    et en plus vous nous demandez des commentaires.
    J’étais vidéo j’ai commuté sur des jt, des concerts ,des directs extérieurs
    des émissions de proximité pendant 18 ans. comme il n’existait pas de contrat
    de réalisateur et vu la non reconnaissance du travail et du statut je me suis retourné
    sur le poste de chef de car qui n’existait pas aussi a l’époque et je faisais de la caméra pendant 6 ans. lors de la réorganisation FTV ils ont essayé de me recaser vidéo en me calant sur le tableau a faire les voies caméra et j’ ai réagi et j’ai eu
    une entrevue avec la RH et je précisais mon travail chef de car et HF et j’avais
    même une note du chef de service .
    actuellement, il me propose chef équipement groupe 6
    Je suis a moité satisfait mais j’aurais aimé avoir des précisions sur ce métier.
    et j »assume toujours la fonction de chef de car.et de la mini régie et j’assure
    aussi le faisceau HF pour des inserts en direct .
    Maco un cas outremer qui confirme votre analyse ex RFO polynésie .

Leave a Comment