Transposition : la dernière séance

« C’était la dernière séquence. C’était la dernière séance, et le rideau sur l’écran est tombé ».

Ce matin au Siège de France Télévisions la direction a joué un mauvais film : la fin des travaux du comité de transposition. Malgré les demandes répétées des organisations syndicales de poursuivre cette négociation afin de finaliser correctement cette opération délicate, la délégation patronale très clairsemée a souhaité clore le sujet.

lever-de-rideau

Les dernières contestations collectives (gestionnaires d’antenne, assistants organisateurs d’activité, chargés de conception de programmes courts, adjoints d’administrateur, et responsables de communication en région) ont également été abordées.

« L’ensemble des salariés qui ont contesté leur positionnement ou leur classification vont recevoir leur nouvel avenant au contrat de travail prochainement », c’est ainsi que la direction a conclu la dernière réunion du Comité de Transposition.

Force Ouvrière France Télévisions a fait le constat que de nombreuses corrections individuelles actées lors des séances n’ont toujours pas données lieu à des modifications administratives. Notre syndicat craint les erreurs et engage tous les salariés à vérifier leur nouvelle proposition.

La direction a d’ailleurs reconnu que certaines erreurs peuvent se produire. Elle s’engage à rectifier s’il y a lieu. En revanche, tout ce qui concerne l’harmonisation est remis à plus tard ; un nouvel ajustement individuel de transposition pourra alors avoir lieu.

Force Ouvrière a (de nouveau) démontré que « transposer », pour certains salariés PTA, sans prendre en compte l’harmonisation était incohérent et injuste.

Prochain recours pour les salariés qui vont contester leur avenant au contrat de travail : le tribunal des prud’hommes. Force Ouvrière France Télévisions est à votre service pour analyser toutes les demandes individuelles en contentieux.

Concernant les contestations collectives qui attendent un dernier arbitrage de la direction, les débats n’ont pas permis de faire évoluer pour l’instant les positions des dirigeants de France Télévisions.

Gestionnaires d’Antenne (France 3 région) : Force Ouvrière réclame depuis le début des négociations un positionnement en groupe 8. La direction a maintenu sa volonté de positionner les gestionnaires d’antenne en 6. Pour FO, c’est inacceptable ! Notre syndicat a (encore) expliqué les nombreuses responsabilités de ces personnels en termes de programmation, de gestion des stocks, de diffusion ou de post-diffusion.

Le ton est monté.  La direction nie encore cette notion de responsabilité.

Elle tient ses arguments de ses RRH locaux ou de ses coordinateurs éditoriaux de pôle (ce qui n’est pas rassurant !). Pour la délégation patronale, les gestionnaires d’antenne « n’interviennent pas de manière permanente en cours de diffusion » ; ce qu’il leur vaut un 6 ! Après un nouveau long débat, la direction a proposé de revoir (une nouvelle fois !) mais sans faire de promesse le positionnement des gestionnaires d’antenne.

Assistant(e)s d’organisateurs d’activité : la proposition de création de ce poste dans la nouvelle nomenclature est rejetée.

Chargés de conception de programmes courts : La direction propose la création de ce nouveau métier dans la nomenclature. Cette appellation pourrait notamment regrouper les salariés chargés de concevoir les autos-promotions et/ou les météos et/ou les agendas (y compris les présentateurs). Ce métier sera positionné en groupe 5 ou 6. FO a revendiqué un groupe 6. Mais notre syndicat s’inquiète de la confusion probable entre présentateurs, rédacteurs, et techniciens… Pour nous ce sont des responsabilités et des activités dissociées. Il est inimaginable de demander de tout faire par la même personne !

Adjoints d’administrateur (siège de France Télévisions) : La direction a expliqué qu’une réunion avec les personnels concernés allait se dérouler ces prochains jours. A l’issue de cette réunion, une position définitive sera rendue.

Responsables de communication en région : La direction ne souhaite pas revoir le positionnement des Responsables de communication en région (groupe 8). FO a demandé la raison pour laquelle certains Responsables de communication en région sont positionnés en 9. La délégation patronale embarrassée a donné des explications alambiquées concernant « le management ». Pour FO, à travail égal, salaire égal, positionnement égal : chacun devra tirer les conclusions de cette disparité…

Dans quelques jours, les organisations syndicales vont découvrir la proposition de la direction d’avenant à l’accord collectif d’entreprise du 28 mai 2013 concernant la transposition. Cet avenant devra être signé par les syndicats pour être valable.

Si certaines revendications des salariés portées par Force Ouvrière ne sont pas entendues nous prendrons nos responsabilités.

Related posts

Leave a Comment