Temps de travail des journalistes : on ne déclare pas forfait !

3000 journalistes (CDI et CDD) à FTV… Combien sont suffisamment autonomes dans l’organisation quotidienne de leur travail, dans la planification de leurs congés et repos pour justifier le forfait-jours * ?

Pour les plus nombreux, totalement dépendants d’impératifs de fabrication et de diffusion à des horaires précis, totalement dépendants de décisions éditoriales prises par la hiérarchie, le forfait-jours n’est pas la solution !

Alors que la majorité des journalistes travaille aujourd’hui 40 heures par semaine avec 24 jours de RTT, cette possibilité n’existe plus ! A la place, le projet d’accord propose 1582 heures par an avec 2 options :

  • 35 heures sur 5 jours par semaine sans RTT
  • 37 heures sur 5 jours avec 11 jours de RTT et 4 jours de congé pour «contraintes de l’activité» !

Sans oublier :

–        la coupure repas imposée (jusqu’à 2h3O ?) qui pourrait porter l’amplitude horaire au niveau de celle pratiquée aujourd’hui… les RTT en moins !

–        les heures supplémentaires à la seule discrétion de la hiérarchie !

–        l’absence d’autodéclaratif, génératrice de contentieux !

Cette  organisation du temps de travail  est  inadaptée au quotidien des rédactions, à la diversité des activités journalistiques, aux contraintes liées à nos missions (trajets entre autres) et aux horaires des éditions. Une organisation qui nous limitera aux desks, à la pêche « aux éléments », aux « plateaux de situation » et ce au détriment des reportages, dossiers et enquêtes.

Nous voulons un autre choix !

Pouvoir conserver les 40 heures en 5 jours  (voire 39 heures) et pouvoir instaurer la semaine de 4 jours là où les organisations des rédactions et services le permettent.

Puisque  la direction se soucie de l’affichage du nombre de jours travaillés… qu’elle compare :

–        avec le forfait-jours, c’est 197 jours travaillés par an

–        avec 40 heures en 5 jours par semaine, c’est aussi 197 jours

–        avec 39 heures en 5 jours c’est 202 jours !

Une vision comptable du temps de travail des journalistes n’a jamais garanti la qualité de l’information. 

* le forfait-jours : 197 jours de travail par an,  avec 24 jours de RTT mais une durée effective du travail qui peut atteindre 48 H/semaine et une amplitude  possible de 11 heures et même de 13 heures par jour sans récupération.

Related posts

Leave a Comment