Témoignage poignant d’un CDD de France Télévisions

À TOUS LES NON PERMANENTS, CDD, PRÉCAIRES DE FRANCE TÉLÉVISIONS !

VOTEZ FO c’est le meilleur moyen de faire entendre nos revendications dans le dialogue social !

VOTEZ FO c’est s’assurer que nos droits seront défendus !

Nous CDD, (intermittents, CDD de droits communs, techniciens et journalistes…) employés de France Télévisions sommes sur la sellette et prioritairement concernés par les économies drastiques qui s’annoncent avec le vote du budget 2019.

Nous CDD, à FTV sommes des centaines à craindre d’être poussés vers la sortie sans ménagement, ni PDV, ni indemnités, ni intégration, ni reclassement.

Nous CDD, travaillons au sein de l’entreprise, pour la plupart, depuis des années. Des années de disponibilité, de serviabilité, des milliers de jours de remplacements, bien souvent à la dernière minute, à prendre ou à laisser, avec la pression de perdre son emploi et de ne plus jamais être rappelé si l’on refuse. ET attendre la confirmation d’un contrat et ne pas pouvoir en accepter d’autres, ailleurs…

Nous CDD, jonglons constamment avec des jours planifiés, puis annulés, souffrant d’une trésorerie mise à mal par des revenus fluctuants, des retards de remboursement de nos frais de mission et cachet/ou du versement de nos salaires.

Nous CDD, n’avons eu aucune augmentation du montant de nos cachets depuis 2015 ! Pour la négociation en cours avec les syndicats sur la revalorisation du montant du cachet des intermittents CDDU de FTV, la direction propose sans honte une augmentation de 0.5% de nos cachets ! FO demande 3.5% d’augmentation !!!
On marche sur la tête…Quel mépris ! À ce propos, il est indécent pour nous précaires (et pour certains d’entre nous, en grande insécurité matérielle et psychologique) d’apprendre via le Canard Enchaîné du 13/09/18 l’augmentation de 19,5% d’un membre de la direction générale, promu « Directeur de la transformation » et ce, pour mieux nous mettre à la porte !

Nous CDD, et pour la majorité d’entre nous, fidèles collaborateurs exclusifs de FTV depuis des années, vivons cette annonce comme une insulte et un profond mépris à l’égard de notre investissement, de notre motivation et de notre énergie pour donner chaque jour à l’entreprise le meilleur de nous-mêmes avec fierté et professionnalisme.

Nous CDD, contribuons tous ensemble avec tous les salariés de FTV  au succès des émissions et programmes de qualité que nous concevons en équipe, solidaires, au coude à coude tous les jours.

Nous CDD, sommes en quelque sorte la cheville ouvrière de la télévision de service public, sans qui rien ne pourrait se faire, il ne faut jamais l’oublier !

Nous CDD, nos emplois sont menacés. Notre avenir à tous n’a jamais été aussi critique. Malgré les promesses écrites de la direction de ne pas appliquer de limitation de travail pour les CDD historiques, nos supérieurs hiérarchiques continuent à nous assener des excuses fallacieuses pour ne pas nous employer.
Des centaines de salariés vont être remerciés, des contrats non renouvelés, faute de quotas, comme c’est déjà le cas dans certaines régions.
Certains DRH refusent même de fournir des récapitulatifs de carrière aux salariés non permanents qui le demande. Alors que c’est une obligation inscrite au code du travail !

Derrière chacun d’entre nous, CDD salariés non permanents de l’entreprise, il y a des vies, des visages familiers d’hommes et de femmes qui s’engagent au quotidien avec dynamisme, volonté et compétence au sein de toutes les équipes de FTV.
Je suis l’un d’entre eux, avec presque 1 millier de contrats signés depuis 2005.
CDD historique, et sénior aujourd’hui sur le marché du travail : Qu’en est-il de ma carrière ? De mes augmentations de salaire ? De la prise en charge de ma mutuelle ? Des 2 jours de carences d’arrêt maladie pris en charge ? Des primes d’aide à la garde de mes enfants ? Du 1% patronal ? D’un prêt bancaire pour l’achat d’un logement ?.. Rien !

À la question « Pensez-vous que j’ai enfin mes chances pour obtenir ce poste ? » lors d’un entretien pour un poste à pouvoir en CDI en 2016, après 7 candidatures infructueuses depuis 14 ans, je me suis entendue répondre « Non, je ne crois pas, vous savez la politique de la maison en ce moment c’est plutôt de réduire les embauches et de resserrer les effectifs au maximum  !!! » Quel est mon avenir ? Aucun à long terme…

Aujourd’hui Force Ouvrière s’engage dans le combat de TOUS les précaires, les CDD, les non permanents de FTV avec ma candidature !

 

Lire aussi...

Leave a Comment