Guadeloupe 1ère : une colonie de France Télévisions

La transposition des PTA prévoit l’indexation que d’une partie du salaire de base et de la prime d’ancienneté. Jusqu’en 2004, les décisions issues des NAO avec ou sans accord étaient indexées. Toutes les mesures de 2005 à 2011 n’ont pas été indexées, et ne le seront plus, ainsi que les 145,27 euros de l’accord 2000. MI FOTO AY     (pour environ 120 salariés) – 2005, revalorisation salariale 2005/2006  environ 25430 euros/an – 2007, accord salarial 2007/2008  environ 56300 euros/an – 2009, mesure FTV 2009 environ 17200 euros/an – 2010, mesure FTV…

Lire ...

Ka ki di é ka pou fè

Lors de  nos rencontres avec la direction dans le cadre du préavis de grève du 5 décembre 2013, il était convenu la poursuite des négociations, dès les réponses de la commission de transposition aux recours des salariés.   L’intersyndicale FO/UTT-UGTG  a rencontré la direction ce mardi 11 février 2014. Constat de l’intersyndicale : -Le 30 octobre 2013,  communication SAF/Transpo 008-2013-RH  « l’étude des dossiers se fera dans un travail commun entre le chef de service, l’administrateur régional, la responsable RH et le collaborateur concerné ». A ce jour aucun des salariés défendus par…

Lire ...

Guadeloupe Première : La liberté d’expression : principe démocratique fondamental

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, article 19 : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » En France, comme dans beaucoup de pays libres, la liberté d’expression est un principe intangible. Sauf en Guadeloupe ou l’Association des Maires de Guadeloupe (AMG) s’est réunie pour demander la suppression d’une…

Lire ...

Les radios de France Télévisions sont-elles sans voix et sans voie ?

France Télévisions sait-elle qu’elle fait aussi de la radio ? C’est la question très sérieuse que pose Force Ouvrière. Les collaborateurs évoluant sur les 9 radios des Outre-mer 1ères sont  complètement oubliés dans les dispositifs mis en place : transposition, harmonisation, déprécarisation, nomenclature des métiers artistiques… La direction fait comme si ces salariés n’existaient pas !  Notre syndicat constate régulièrement des incohérences sur des contrats de travail ou des feuilles de paie.  Nous réclamons l’ouverture de négociations spécifiques concernant les radios des Outremer 1ères : Pourquoi certains métiers de la radio ont disparu de…

Lire ...