3 semaines de mise à pied sans salaire : une sanction sévère pour un journaliste méritant

Pour des faits survenus début décembre 2015, nous redoutions que le pilote web de l’antenne de France 3 NPDC se voie infliger un licenciement pour faute grave. C’est ce que la direction avait clairement annoncé lors de la commission de discipline le 21 janvier : c’était la sanction qu’elle envisageait. Au final, la sanction est devenue une mise à pied de 3 semaines, avec privation de salaire. En l’occurrence le maximum qui pouvait être décidé, à l’exception du licenciement. Que faut-il donc en penser ? Est-ce une bonne nouvelle, dans…

Read More