Scriptes à la rédaction Nationale France 3 : témoignage

Ce matin au CE siège de France Télévisions, le projet Info 2015 phase 3 était à l’ordre du jour. A cette occasion, alors que les scriptes ont fait grève dimanche. Alors qu’elles sont inquiètes pour leur avenir dans l’entreprise, alors que les élus du CCE ont voté le 14 juin une motion de soutien en leur faveur, alors que leurs tâches vont diminuer fortement dans la réorganisation d’Info 2015, Force Ouvrière publie le témoignage de l’une d’entres elles ce matin devant les instances. Un témoignage d’une grande force.

Roselyne Ligaud

Scripte

35 ans d’entreprise et d’information nationale

Scripte depuis 28 ans, issue d’un concours et d’une reconversion interne

Pur produit France 3 – Ce qui me caractérise la fidélité

 

Je suis venue pour en avoir le coeur net, savoir à quoi m’en tenir et parler à coeur ouvert.

Avec votre projet INFO 2015 phase 3, vous allez m’arracher mon coeur de métier.

Lorsque j’ai appris la nouvelle, de battre mon coeur s’est arrêté, un vrai mal au coeur s’est installé et une tristesse absolue. Trahison de votre part, j’ai reçu un  coup de poignard dans le dos, un coup de marteau sur la tête.

 

J’estime que vous avez, vous, un coeur de pierre, l’absence de reconnaissance de toutes ces années de travail à vos côtés. J’en ai le coeur gros.

 

J’estime, avoir été généreuse avec vous et m’en être donnée à coeur joie, j’étais si heureuse de venir travailler, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

 

Je connaissais mes tâches par coeur, quelles seront-t’elles dorénavant ? J’avais certaines compétences, n’attendez-pas de moi que je les ai toutes à l’avenir.

Mon coeur ne battra plus la chamade , je n’aurai plus le coeur à l’ouvrage.

 

Mes collègues et mes ami(e)s, me disent Hauts les coeurs ! et de faire contre mauvaise fortune bon coeur, ne pas se décourager,

Je suis de tout coeur avec elles.

 

Quelles seront dorénavant nos tâches ? Et comment va-t-on faire lors de notre prochaine demande d’augmentation, d’habitude on vous énumère tout ce que l’on fait, là faudra-t-il vous énumérer tout ce que l’on ne fera plus ?

 

C’était un véritable cri du coeur.  J’espère qu’au moins l’un d’entre vous sait utiliser le défibrillateur.

 

Related posts

Leave a Comment