Saisie des éléments de synthés par les journalistes – FO DEMANDE À LA DIRECTION D’ENTENDRE L’ÉMOI QUE SA DÉCISION PROVOQUE

FO s’est associé à la saisine d’un autre syndicat suite à la décision de la direction de l’information de mettre en œuvre l’une des conséquences d’Info 2015 phase 3 : le fait que les journalistes puissent être amenés à renseigner eux-mêmes leurs éléments de synthés à compter du mois d’avril.

Lors d’une réunion assez tendue, la direction laisse entendre que ça ne concernerait que le Soir 3 (pour l’instant…) et seulement quelques « réguliers » (à qui l’on propose de suivre une « formation obligatoire ») ; tous les collègues venant à travailler occasionnellement en seraient dispensés.

FO entend les craintes des journalistes qui sont notamment chargés des nombreux reboutiquages à effectuer en urgence, à partir de dizaines de sujets venus des régions. Gérer soi-même les synthés en pareille condition est juste anxiogène. À cela, la direction nous répond « qu’il s’agit pour l’instant du Soir 3, et qu’il y a pas de reboutiquages en urgence ». Soit… Peut-être… Mais lorsqu’il s’agira d’élargir ce dispositif, que dira-t-on ? Que les salariés savent faire ???

Pour FO, au-delà de toute position dogmatique à ce sujet, il y a surtout des craintes de la part d’une majorité de l’équipe, et une forme de rejet. Et ce n’est certainement pas par un « passage en force » qu’un changement de pratique tel que celui-ci va pouvoir être accepté. Si l’objectif était de cristalliser, c’est réussi !

La discussion de ce jeudi n’ayant pas permis d’échafauder des pistes permettant de dépassionner ce débat, FO appelle au plus vite à un retour autour de la table…avec un préalable : une meilleure perception de l’émoi que ce projet provoque au sein des équipes.

Lire aussi...