Revalorisations salariales – Des mesures plus faibles mais plus souvent et à plus de salariés

La négociation sur le projet d’avenant concernant le processus de revalorisation des salaires se poursuit. La direction souhaite augmenter la régularité des mesures et faire en sorte que davantage de salariés bénéficient d’une mesure chaque année. Cela pour un système plus dynamique dit-elle qui devrait être source de motivation. Ces dispositions ne seraient possibles qu’à la condition de revoir les minimas à la baisse.

Force Ouvrière a fait part de ses revendications:

  • des mesures générales (inexistantes depuis 3 ans),
  • pour les PTA:
    • un 13e mois,
    • le maintien d’une augmentation garantie à 5 ans,
    • le maintien des minimas et des plafonds pour la reconnaissance de l’expertise,
  • pour les journalistes: une garantie d’augmentation tous les 5 ans (inexistante aujourd’hui), des mesures spécifiques pour faire vivre les mesures fonctionnelles et paliers GR sans qu’elles ne soient jamais inférieures à 3%,
  • pour les salariés bénéficiant d’une mesure individuelle : une augmentation du salaire de base garantie à minima de 1% chaque année (dans la limite des 2,5% sur 4 ans),
  • pour l’effectif total : un pourcentage d’attribution de mesures garanti annuellement. De même, ce minima devrait pouvoir être indexé sur l’inflation si ce dernier est supérieur à 1%,
  • chaque augmentation doit bénéficier à chaque fois de l’assiette élargie liée à l’augmentation précédente.

Enfin, une mesure d’intéressement doit  être négociée prochainement au titre de l’exercice 2017.

Related posts

Leave a Comment