Réaction FO suite au dépôt du préavis de grève à France 3 Alsace de ce dimanche pour une durée illimitée

Chers collègues, chers camarades,

Vous êtes nombreux à nous demander depuis ce matin la raison pour laquelle Force Ouvrière à Strasbourg n’est pas signataire du préavis de grève illimité débutant le 7 avril dans notre établissement, jour du référendum en Alsace, laissant entendre que nous nous désolidarisions de l’intersyndicale.

Je voudrais vous signaler qu’à aucun moment les représentants de la CFDT, du SNJ, ou de la CGT n’ont souhaité informer ou prévenir les Délégués Syndicaux FO de Strasbourg (Nadia Blot et Roya Moradpour), ni le bureau national de FO de l’élaboration de ce préavis. Nous n’avons reçu aucun mail, aucun projet, aucun coup de téléphone, pas même une information amicale.

La volonté des représentants de ces syndicats est donc d’écarter et d’isoler volontairement FO des négociations. FO syndicat représentatif à France Télévisions est le deuxième syndicat en terme de voix lors des dernières élections professionnelles à Strasbourg.

Quelles sont les raisons de cette éviction ? Quel est le but recherché, hormis la division des salariés et les stratégies électoralistes ? A ces questions nous n’avons aucune réponse à vous apporter. Nous pouvons simplement exprimer nos sincères regrets et manifester notre incompréhension.

Malgré cet état de fait, nous continuerons à maintenir nos revendications positives et contributives pour la défense de tous les salariés : ouvriers, techniciens, administratifs, journalistes, salariés intermittents du spectacle, pigistes…

France Télévisions traverse une crise grave : un déficit abyssal et un plan de départ volontaire qui va toucher au moins 800 personnes dans des modalités qui restent obscures. Certains analystes remettent en cause l’existence et la pérennité de France 3.

Force Ouvrière est particulièrement inquiète de la situation ; nous défendrons l’emploi jusqu’au bout. Nous n’accepterons aucun départ contraint.

Au moment même où se dessine une Collectivité Unique pour notre Région, et alors que nous allons être observés par les pouvoirs publics et la Direction nationale, il est primordial que les salariés de France 3 Alsace soient soudés. Il en va de notre avenir, de notre responsabilité, et de l’image que nous véhiculons de notre entreprise.

 J’entame au Siège de France Télévisions, avec mes collègues FO, une semaine décisive de négociations de notre futur Accord Collectif d’Entreprise afin d’obtenir un texte le plus protecteur possible.

Avec mes sympathies confraternelles,

Eric Vial

Délégué Syndical Central FO

Elu CCE France Télévisions, Elu CE Pôle Nord-Est

Secrétaire général adjoint du CI-ORTF

Related posts

Leave a Comment