« Radio chiotte France Télévisions : la CGC ment, la CGC ment, la CGC est allemand… »

D’accord le titre est un peu provocateur. Mais il fallait bien attirer votre attention. Et rassurez-vous nous n’avons rien contre les Allemands. Mais il faut bien le dire, « le blog » de la CGC Média pratique « la liberté d’expression d’une manière qui rappelle les pires moments de l’histoire de l’audiovisuel public » : la dénonciation et les calomnies de Radio Paris, dans le plus total anonymat de son auteur.

Une nouvelle fois, « le blog » est pris en flagrant délit de mensonge. Dans son article daté du mercredi 17 juin, le syndicat dirigé par un ex-salarié de France Télévisions licencié avec un avis favorable du conseil de discipline (un véritable exploit !) s’en prend à son pire ennemi : Force Ouvrière.

Radio-Paris ment
Le blog CGC Média adopte les vieilles pratiques des pires représentants de l’audiovisuel public ?

La CGC a dû sacrément avoir les boules en constatant que Force Ouvrière était toujours devant elle et en forte progression, lors des dernières élections professionnelles au premier tour du Siège de France Télévisions.

Pour cette raison, Force Ouvrière a droit une litanie (encore) de qualificatifs débiles.

Nous avons (osé ?) écrire : « Pour les 3 années à venir, pour toute l’entreprise, il n’y aura donc à France Télévisions que 3 syndicats confédérés chargés de négocier tous les accords et de représenter des salariés : Force Ouvrière, la CGT et la CFDT ».

Le blog de la CGC conclue « Il ne suffit pas d’écrire des fadaises pour qu’elles deviennent vérité » en nous accusant de tous les maux et surtout celui de dire la vérité.

Comme c’est laid de mentir ; surtout lorsqu’on se permet de jouer les chevaliers blancs et de donner des leçons aux autres : la honte.

Et bien oui, désolé, la CGC n’est pas représentative au niveau de l’entreprise. Elle n’est donc pas habilitée à négocier les accords d’entreprises. En gros, voter CGC à France Télévisions, cela ne sert à rien, mais cela il ne faut pas le dire aux électeurs : c’est un secret. Chut. Bernés, comptez-vous.

C’est la Loi d’août 2008 « portant rénovation sur la démocratie sociale » qui oblige les syndicats à démontrer de leur représentativité. Pour cela, il faut réaliser un score d’au moins 10 % sur TOUTE l’entreprise : ce n’est pas le cas de la CGC, c’est un fait !

Force Ouvrière reste et restera le plus grand résistant contre l’oppression, les mensonges, et la vindicte. Le « blog de la CGC » nuit à l’image de notre entreprise et à celle des salariés. Apparemment elle n’a qu’un but : pouvoir se défouler et cracher sa haine, son venin et son rejet de l’autre sans jamais en mesurer les conséquences.

Nous demandons, à son ou ses rédacteurs, de retrouver leur sang-froid et de stopper les agressions sans vergogne des collègues de France Télévisions. Leur attitude n’est pas digne ni responsable.

Related posts

2 thoughts on “« Radio chiotte France Télévisions : la CGC ment, la CGC ment, la CGC est allemand… »

  1. Delphine Giroud

    Quel beau texte. Très intelligent. La CGC de France Télévisions a des accents populistes insupportables. Ils sont toujours là à fouiller dans les poubelles comme des rats. Ce sont vraiment des techniques de fascos, et à part vous, personne ne dit rien.

Leave a Comment