Qui a frappé de dos une journaliste de France 3 en train de filmer ?

Les journalistes de Force Ouvrière demandent que tous les moyens soient mis en œuvre pour retrouver l’auteur d’un acte d’une telle gravité. Mardi, à Limay, une équipe de France 3 faisait un reportage sur l’un des barrages des gilets jaunes. Une journaliste reporter d’images était en train de filmer… Le reste, elle le raconte dans une interview donnée à l’Express et publiée mercredi soir :

« … je commence à faire des images au sol, avec ma caméra par terre, pendant que mon confrère, rédacteur, papote avec d’autres journalistes pas loin de moi. Comme j’ai les cheveux longs, ils pendent de chaque côté de la caméra, je ne vois donc rien de ce qu’il se passe, j’ai littéralement la tête dans le viseur. Et par derrière, un mec super courageux, donc, n’est-ce pas, me donne un coup dans la tête, qui part totalement vers la droite. Je n’ai rien vu venir, je n’étais pas préparée à ça. J’entends le bruit d’une queue de billard et la douleur me tombe sur la mâchoire. Le mec m’a donné un coup comme il l’aurait fait avec une batte de baseball… Je me relève, groggy, et des gens l’ont pointé du doigt pour me dire que c’était lui. 

 C’était un gilet jaune ?  (Questionne Audrey Kucinskas pour  l’Express)

 Je ne sais pas. Il était présent autour du rond-point, mais autour de nous, il y avait des manifestants portant des gilets jaunes, et d’autres non… En tout cas, je suis allée le voir, et je lui ai demandé pourquoi il avait fait ça. Il ne m’a pas répondu, il s’est tout simplement barré. Courageux, encore… Certains gilets jaunes sont venus s’excuser, mais, ils nous ont dit : « En même temps, on vous avait dit que c’était tendu… » On est allés aux urgences, j’ai fait quelques tests « classiques » de neurologie. Je n’ai qu’une photosensibilité à la lumière. »

L’affaire de la photo tronquée dans le JT de France 3 le samedi 15 décembre a contribué au regain de violence qui a eu lieu ensuite. Force Ouvrière France Télévisions demande que cet acte de violence intolérable, lié à cette affaire, fasse l’objet d’une enquête qui permette de connaître son auteur afin qu’il soit jugé dans un procès, dont l’issue aura valeur d’exemplarité.

Les gilets jaunes semblent croire que tous les journalistes ont les mêmes salaires des présentateurs-vitrine des grands médias, lesquels ont également des intérêts dans des sociétés de production. Or, il n’en est rien ! Un jeune JRI (journaliste reporter d’images) à France Télévisions gagne 1900 euros brut par mois !

 FO attend de la direction de France Télévisions qu’elle défende ses journalistes.

Les journalistes de Force Ouvrière France Télévisions

Lire aussi...

2 Thoughts to “Qui a frappé de dos une journaliste de France 3 en train de filmer ?”

  1. GODEFROY Bernard

    Bonjour Le Bureau,
    A ce jour 21 décembre je constate à la réception de mon bulletin de salaire de décembre 2018 qu’aucune régularisation du 10 eme de congés payés n’a été effectué comme cela était prévu .
    Avez vous eu des nouvelles infos ?
    Bernard.

    1. admin

      Bonjour Bernard, tu as vu que tu as reçu une feuille de paie complémentaire en fin d’année… Encore une belle victoire de FO ! Bonne et heureuse année.

Comments are closed.