Quel avenir pour France 3 Corse ViaStella ?

Jacques Andarelli, Délégué Syndical FO de France 3 Corse ViaStella vient de s’adresser aux personnels de son établissement dans une tribune qui fait grand bruit à France Télévisions. Nous livrons ici l’intégralité de son intervention.

Comment interpréter les multiples annonces de la Direction Territoriale en CE qui sont pour le moins alarmistes, voire certaines fois contradictoires ?

Concernant le budget :

France Télévisions traversant une période d’austérité, comment ne pas imaginer que France 3 Corse Via Stella ne soit pas concernée. Il n’y aura pas de réduction de Budget pour France 3 Corse Via Stella se félicitela Direction Territoriale !

En revanche, il n’y aura pas d’augmentation non plus !

Pour rappel, c’était un objectif prioritaire de la Direction car c’était la seule façon de pérenniser notre chaîne !

N’ayant pas réussi apparemment à faire entendre à la Direction de France Télévisions qu’il était vital que notre budget soit amendé,la Direction Territoriale s’adapte et nous apprend de quelle manière réaliser des économies (sur le dos des salariés) en revisitant la grille d’antenne.

Il suffit de réduire de 4 minutes l’émission «Prima Insema » afin que les personnels terminent à 13h26 (et non plus 13h30 comme auparavant). Cela implique qu’ils ne perçoivent plus la prime dite « Mezziornu ». Pour certains salariés, cela se traduit par une perte de plus de 200 euros mensuel et pour la Direction Territoriale une économie d’environ 80 000 euros annuel.

Pour Jean-Emmanuel Casalta cela était nécessaire, car « éditorialement » cette émission a retrouvé du rythme et fidélise un peu plus le téléspectateur.   Pourquoi pas ! Mais sur quels chiffres, quels documents se base-t-il pour en tirer de telles conclusions ?

Depuis le mois de novembre, FO a multiplié les entretiens avec la Direction Territoriale pour réclamer la réintégration de cette prime. La Direction n’y est pas opposée mais demande du temps afin de redéfinir le cadre d’attribution de cette prime. Pour FO le temps de la réflexion est largement dépassé et exige de la Direction Territoriale des actes immédiats sans quoi elle en assumerait toutes les conséquences.

Concernant l’emploi :

Bernard Joyeux l’a annoncé à plusieurs reprises, il n’y aura pas de création d’emploi en 2013.

A la question « que deviennent nos emplois vacants ? », la Direction Territorialenous renvoit sur les futures négociations nationales concernant la requalification des « CDD historiques » ainsi que sur les négociations ou plutôt discussions régionales portant sur la GPE (Gestion Prévisionnelle de l’Emploi).

Actuellement 3 postes d’OPV, 2 postes de Monteurs, 1 poste de Journaliste bilingue et 1 poste de Chef de Centre sont gelés par la DT.

Sauf que suite à la « pseudo » restructuration du Centre Technique il faut rajouter 1 poste de Technicien vidéo, analyse que ne partage pas la Direction.

Pour FO, le « jeu » dela Direction Territoriale est très clair, elle compte sur le soutien des syndicats à travers des réunions de « discussions » afin de pouvoir opérer à des changements de structures. Au final, transformer des postes d’OPV par exemple, en Technicien vidéo, Preneur de son, Scriptes, Gestionnaire d’antenne …

Comme elle a déjà fait par le passé en supprimant un poste d’éclairagiste et cela avec la bienveillance de certains syndicats (les mêmes qui aujourd’hui crient au scandale !)

FO est d’accord pour participer à la réflexion sur la Gestion Prévisionnelle de l’Emploi à France 3 Corse Via Stella, mais certainement pas pour cautionner  la disparition programmée de certains cœurs de métier.

Concernant nos équipements techniques :

Dans ce domaine aussi, France 3 Corse Via Stella est très en retard par rapport aux autres régions, plusieurs exemples :

Un car régie qui date de près de 14 ans avec des équipements techniques vétustes.

Bien que la ligne budgétaire soit provisionnée à France Télévisions (même si elle a été repoussée à plusieurs reprises), le remplacement de notre car régie n’est apparemment ni d’actualité ni une priorité :

Un DSNG mit en service en 2001 qui connaît des problèmes de fonctionnements récurrents depuis bien des années.

La solution trouvée par Jean-Yves Le Thomas a été de récupérer (en faisant jouer ses relations) le DSNG de Clermont-Ferrand qui est encore plus vétuste que le nôtre.

Pour rappel, toutes les régions ont bénéficié du renouvellement de leur DSNG au bout de 8 ou 10 ans, excepté la Corse. Pourquoi ?

Malgré le démarrage officiel de Via Stella en 2007 avec un accroissement de nos productions internes, notre régie de fabrication a été la dernière régie analogique remplacée en 2010 (2008 : régie Via Stella financée par la CTC puis 2010 régie fabrication en renouvellement) soit après plus de 14 ans de service.

Concernant l’interfaçage Mona Lisa-Aurora, certaines régions ont été interfacées depuis plus de 5 ans, pour nous le système a été mis en place fin 2012.

Le Projet I-Média bloque notre projet de MAM alors qu’il a été démontré que notre MAM ne concurrençait en aucun cas I-Média mais venait le compléter.

I-Média est un projet fait pour un CAT fabriquant quasiment exclusivement du news, il n’est pas, dans l’état, suffisant pour répondre au besoin d’une chaîne de plein exercice comme Via Stella.

 La Corse est-elle soumise à un régime spécifique en matière de renouvellement de moyens techniques ?

Pour FO il n’est plus possible de continuer à fonctionner dela sorte. Les DirectionsTerritoriales se succèdent mais la politique appliquée est toujours la même : budget contraint et moyens constants.

D’un discours de développement, d’ouverture et d’accroissement de notre chaîne, la Direction est passée à un discours de sauvegarde de l’existant.

Les salariés sont arrivés au bout de l’acceptable.

Aujourd’hui, une seule question se pose : doit-on en arriver au conflit social afin que France 3 Corse Via Stella soit enfin dotée de moyens dignes d’une chaîne dite de plein exercice ?

Related posts

Leave a Comment