Privatiser France 2, une rumeur farfelue ?

Le rapporteur des crédits de l’audiovisuel de la commission de la Culture, de l’Éducation, et de la Communication au Sénat, Mr Jean-Pierre Leleux, a annoncé hier lors d’un point presse, repris par Satellifax, qu’ « une note est partie pour évaluer l’éventuelle privatisation de France 2 ». Il affirme qu’une lettre du Premier Ministre demande à Françoise Nyssen (Ministre de la Culture) de faire des propositions structurelles » concernant l’audiovisuel public.

 

Selon le sénateur, « le périmètre du service public sera obligatoirement fragilisé si on continue à banaliser l’offre éditoriale du service public ». Pour lui, « priver le service public de son navire amiral est un risque ».

 

Dans l’après-midi, le sénateur a reçu les organisations syndicales représentatives dans le cadre d’une audition sur les crédits alloués à France Télévisions. À la fin de cette réunion, un échange impromptu s’est déroulé entre les intervenants, dont une délégation de Force Ouvrière France Télévisions.

 

Le sénateur Jean-Pierre Leleux est revenu sur les sujets qui lui tiennent à cœur : la pérennisation du financement de l’audiovisuel public, le modèle de gouvernance de France Télévisions, ou sa volonté de fusionner les entreprises de radios et de télévisions publiques sur le modèle de l’ORTF. Mais durant les plus de deux heures de débats intensifs, il n’a jamais été évoqué l’hypothèse d’une privatisation de France 2 !

 

Pour FO, « va-t-on revenir aux vieilles lunes qui dès la naissance d’Antenne 2 annonçaient déjà sa privatisation ? ». Quels raisons y a-t-il à inquiéter les personnels avec des rumeurs farfelues ?

 

Depuis l’annonce d’une amputation budgétaire de 50 M€, le périmètre de France Télévisions est au cœur des débats parlementaires. Des élus, avec l’appui de certains producteurs privés, font du lobbying pour contester les projets de développement de France Télévisions. Lien de cause à effet ? … Le Conseil d’Administration de FTV a « reporté » ce matin la naissance de la chaîne régionale de plein exercice de France 3 Nouvelle Aquitaine « NAQ TV ».

Interrogé par la presse, le ministère de la culture n’a toujours pas donné de réponse à l’ensemble de ses allégations. Mais doit-il répondre ? Ces rumeurs sont sans doute destinées à allumer des contrefeux au moment où se discute le budget de France Télévisions.

 

En tout cas, cela ne fera pas taire Force Ouvrière ! Nous continuerons à revendiquer : aucune amputation budgétaire pour France Télévisions !

 

Related posts

Leave a Comment