POUR FORCE OUVRIERE FRANCE TELEVISIONS, LE BURN-OUT EST UNE MALADIE PROFESSIONNELLE !

téléchargement (4)Force Ouvrière France Télévisions et la Confédération Force Ouvrière sont signataires de l’appel pour la reconnaissance du syndrome d’épuisement (burn-out) au tableau des maladies professionnelles. Depuis le vote à l’Assemblée Nationale de la loi « Rebsamen », les pathologies psychiques, dont le burn-out, pourront être reconnues comme maladies professionnelles dans certains cas. Mais rien ne change sur le fond puisque le syndrome d’épuisement professionnel n’est toujours pas inscrit dans le tableau des maladies professionnelles. Ce combat, lancé à l’initiative de Technologia, et engagé il y a maintenant un an et demi (janvier 2014) a connu un nouvel épisode ces dernières semaines : l’Assemblée nationale s’est enfin emparée (enfin) du sujet.

En première lecture, les pathologies psychiques ont été admises comme maladies professionnelles. Elles devraient être traitées systématiquement dans le système complémentaire. Mais le combat parlementaire et la pression syndicale sont loin d’être achevés.

Néanmoins, une première porte s’est ouverte puisque les députés ont demandé au gouvernement, qui l’a accepté, de leur remettre un rapport en vue de la rénovation du système de reconnaissance en maladie professionnelle de l’épuisement professionnel. Ce rapport doit être présenté aux députés en 2016.

Nous réclamons au ministère du Travail du courage et de l’audace. La prévention c’est bien, mais cela ne suffit pas ! Un guide de prévention a été réalisé sur lequel le COCT (conseil d’orientation des conditions de travail) a rendu un avis. Ce guide a le mérite d’exister, mais il faut aller encore plus loin !

Pour FO, un des principaux objectifs de la reconnaissance du burn-out reste de faire basculer le financement des conséquences du burn-out vers la branche accidents de l’AT/MP au lieu de l’assurance maladie, comme c’est le cas aujourd’hui.

Il y a donc urgence à agir pour prendre en compte les affections psychiques, comme le burn-out, difficilement reconnues par la sécurité sociale.

Force Ouvrière France Télévisions souligne le fait que ce sont les employeurs qui restent responsables de l’organisation du travail et que la qualité de vie au travail ne doit pas rester un simple slogan et comme l’impact social des modes d’organisation du travail, ce sont des combats syndicaux menés par FO avec détermination.

Related posts

Leave a Comment