Michel Field : le dialogue social au service de l’info

Michel Field, nouveau directeur de l’information de France Télévisions vient de recevoir les délégués syndicaux centraux* de Force Ouvrière pendant près d’une heure.

Michel Field
Michel Field, directeur de l’information de France Télévisions

La discussion s’est ouverte sur le traitement des attentats qui, selon lui, a mis en évidence la nécessité d’avoir une chaîne tout info. France Télévisions  doit pouvoir prendre l’antenne à tout moment. Selon lui, ce nouvel outil doit être le noyau nucléaire de l’information du groupe  à laquelle toutes les rédactions voire tous les salariés sont amenés à contribuer. Il faut exploiter l’incroyable richesse, l’incroyable puissance informative du groupe. Il poursuit : la chaîne info doit être un laboratoire éditorial et social où de nouvelles pratiques professionnelles, de nouveaux métiers peuvent émerger. Il y a la télévision d’hier et celle qui pousse dit-il.

Concernant Info 2015, Force Ouvrière a exprimé formellement son désaccord sur le projet tel qu’il est présenté aujourd’hui. Le directeur dit comprendre les inquiétudes et souhaite en discuter avec les parties prenantes. Dans le maintien des écrans France 2 et France 3, il a l’ambition de redéfinir les identités qui doivent être complémentaires. Il veut insuffler un plus grand dynamisme à la nouvelle rédaction dont, dit-il, est un objet de désir pour des journalistes et des techniciens. Il n’y a pas de plan social caché affirme-t-il mais du redéploiement d’effectifs. Cela se fera dans un souci d’apaisement notamment en matière managériale dont il veut changer la tonalité. Le bonapartisme et l’autoritarisme sont dépassés dit-il, on ne peut diriger l’entreprise sur un mode militaire dès lors qu’elle tutoie la modernité et la responsabilisation individuelle. Il ajoute que l’aide à la décision passe par le dialogue et non par la vassalisation permanente. Le discours se veut rassurant mais Force Ouvrière souhaite l’abandon du projet Info 2015.

S’agissant de l’information régionale (voir courrier ci-dessous), FO a interpellé le directeur sur les inquiétudes et interrogations des salariés concernant l’avenir du réseau France 3 dans le cadre de la réforme territoriale qui pourrait fortement impacter les éditions. Il considère que plus les régions sont grandes, plus l’ancrage va être demandé par les téléspectateurs, l’info de proximité restera dit-il, il ne faut pas se précipiter dans les mutualisations. Ce à quoi, FO a rétorqué que le mouvement était déjà en marche avec des sujets transverses dans les éditions, la fermeture de locales pendant les vacances et la fusion à venir des soirs 3.

Par ailleurs, FO a regrette que les Outremers et la Corse aient été quasiment oubliés dans le traitement des élections et dans le traitement de l’information concernant les résultats des élections régionales, ce qu’a reconnu Michel Field.

Sur ces questions FO a demandé qu’il engage dès que possible une réflexion de fond sur l’éditorial, les organisations et l’emploi avec les délégués régionaux, les opérationnels et les salariés.

Pour lire la lettre adressée à Michel Field, directeur de l’information de France Télévisions, cliquer ICI.

*La délégation Force Ouvrière était composée de Eric Vial, Jean-Michel Seybald, François Ormain

Related posts

Leave a Comment