L’Offre d’Information en Continue (LOIC) : Loic, c’est parti !

Le processus d’information/consultation des instances représentatives du personnel sur le projet de lancement de la chaîne information vient de s’achever.

Tv31

Au Comité Central d’Entreprise, les élus FO-CGT-SNJ ont voté un avis qui permet la création d’une commission de suivi et de mise en œuvre de la nouvelle chaîne d’information à laquelle les représentants du personnel seront amenés à être contributeurs. L’avis permet également la poursuite des négociations concernant les nouveaux métiers induits par la création de la chaîne afin de lutter contre les polyvalences à outrance.

Force Ouvrière France Télévisions exige une prime d’intéressement pour tous les personnels de l’entreprise.

Désormais, plus rien ne s’oppose à la naissance et à la mise en œuvre de « France Info ».

C’est le moment de vous proposer une revue de détail du projet :

L’emploi ?

167 postes sont dédiés à la nouvelle chaîne d’information de France Télévisions.

Force Ouvrière vient d’obtenir 8 postes supplémentaires de chefs-monteurs soit un total de 175 postes mais pour nous le compte n’y est toujours pas.

50 % de ces postes sont des redéploiements, 50 % des embauches extérieures. Le projet va permettre la création de près de 90 emplois au total. Après des années de disette, c’est une excellente nouvelle.

Dès ce lundi, les postes seront mis en consultation et la campagne d’embauche pourra commencer.

Notre syndicat estime qu’au moins 1500 personnes vont postuler en interne et en externe. Nous avons exigé de la direction qu’elle réponde à toutes les demandes.

Le budget ?

Selon la direction, qui corrobore l’estimation du Cabinet Secafi, le surcoût opérationnel de la chaîne d’information est estimé à 13 millions d’€ pour notre entreprise.

Force Ouvrière a fait remarquer à la direction qu’il faudra donc trouver une solution rapide pour financer ce surplus sans mettre en péril l’équilibre budgétaire de France Télévisions.

Un canal TNT ?

La présidente de France Télévisions a consenti que depuis plusieurs semaines le débat de la création de la chaîne tout info s’était concentré sur l’obtention ou pas d’un canal TNT.

Elle a répondu aux critiques de FO en expliquant qu’elle ne souhaitait pas s’écarter du projet initial qui est la création d’une offre d’information en continue notamment numérique. Le canal TNT étant un bonus, un plus.

Une solution technique pourrait permettre à France Télévisions d’obtenir un canal TNT mais l’Etat doit obligatoirement préempter une chaîne sur le spectre de fréquences. Pour l’instant rien n’est décidé !

Le nom ?

Delphine Ernotte Cunci a clairement exprimé sa préférence pour la marque « France Info ». La « marque » d’offre d’information en continue se compose de trois médias : télévision, radio, numérique.

La présidente de France Télévisions a expliqué ne pas vouloir se départir du mot France. Le nom France TV info étant impossible pour une radio, la marque « France Info » s’est imposée d’elle-même.

Elle ne craint pas les probables confusions.

Une nouvelle charte sonore, visuelle et graphique de « France Info » est à l’étude. La marque dont la notoriété est importante et sa notabilité ancienne va pourtant devoir incarner la nouveauté.

Le propriétaire de la marque ?

France Télévisions souhaite pouvoir « maîtriser » la marque « France Info » détenue actuellement par le Groupe Radio France.

La présidente de France Télévisions explique qu’à partir du moment où « notre entreprise est éditeur, il faut pouvoir maîtriser la marque ».

Les deux medias du service public sont actuellement en discussions pour devenir copropriétaires de la marque (à part égal selon nos informations). Le magazine Les Echos relate que « Radio France pourrait obtenir une forme de compensation, financière ou autre, pour l’utilisation d’un nom qu’elle a façonné depuis presque 30 ans ».

La gouvernance ?

Delphine Ernotte Cunci, présidente de France Télévisions serait la « responsable éditoriale » de la partie télévisuelle et numérique de « France Info ».

Matthieu Gallet, président de Radio France, conserverait la direction de la partie radio de la future offre d’info publique.

L’organisation de « France Info » se composerait d’un :

  • Comité des partenaires (France Télévisions, Radio France, INA et France Media Monde).
  • Un comité éditorial (chargé de la ligne éditoriale, de la couverture des évènements, et de la supervision des projets).
  • Une direction de projets télévisuels.
  • Une direction chargée de la partie numérique.

« Une charte de gouvernance » est actuellement à l’écriture.

Le statut juridique ?

C’est par une convention ou un contrat, qui est toujours à l’écriture, que les sociétés partenaires de « France Info » souhaitent définir le rôle de chacun. « C’est un projet solidaire du service public » explique Delphine Ernotte Cunci.

« France Info » ne peut donc pas être considérée comme une société à part entière, ou comme une filiale du service public, mais plutôt comme une association des sociétés de l’audiovisuel public.

D’autres partenaires seront peut-être amenés à collaborer à « France Info ». La présidente de France Télévisions a parlé d’Arte, de la Chaîne Parlementaire et de Public Sénat.

Evidemment l’ensemble de ces éléments est encore à prendre avec des pincettes. Mais il semble d’ores et déjà que l’offre d’information en continue sera lancée dès le 1er septembre 2016 à 18 heures.

Related posts

Leave a Comment