Les 9 colonies à la une

Les comités de transposition se réunissent actuellement à Paris. Les camarades Force Ouvrière de Guadeloupe et l’UGTG tentent de faire entendre la voix des salariés des Outremers. Ils constatent que les travailleurs des 9 colonies subissent comme d’habitude des disparités et des inégalités. Certains métiers existent à Paris et ne sont pas reconnus dans les DOM-TOM. Les compétences complémentaires, la polyvalence à outrance, les missions de la radio, les cadences infernales ne sont pas prises en compte.        

Tour-de-France-des-oublies

En ce qui concerne la transposition, c’est Paris qui décide !

Nos syndicats constatent que peu de responsables nationaux de France Télévisions sont venus en Guadeloupe pour juger de la réalité du travail effectué par les salariés de notre établissement. Résultat : l’amertume est grande car c’est un grand sentiment d’injustice et de gâchis qui s’installe dans la station ; alors que la concurrence active arrive sur notre île.

Nos syndicats s’interrogent : pour quelle raison aucune délégation de la direction générale n’est venue en amont dans notre station ?

La direction régionale a confirmé lors de nos rencontres que la concertation tant attendue par les salariés, a été mise aux oubliettes.

C’est encore, et encore Paris qui décide sans tenir compte des observations des salariés d’Outremers. Le constat est amer ! Les salariés qui travaillent pour la plupart depuis de longues années pour RFO, se voient aujourd’hui rétrogradés sur une définition de poste moins valorisante. L’expérience, la formation, l’évolution de carrière ne sont plus des priorités.

Les travailleurs de la Guadeloupe sont-ils des menteurs ?

Les responsables de la station ont-ils remonté les informations exactes sur les postes et le travail tel qu’il est exécuté sur place ? Certains travailleurs ont-ils été volontairement saqués ? Les seuls qui défendent honnêtement les travailleurs de Guadeloupe 1ère sont les responsables syndicaux.

Nous demandons aux salariés de pratiquer la grève du zèle : l’exécution  du  travail tel que défini par l’emploi dans le cadre du métier et de sa famille en application du code du travail, et imposé par le respect de l’accord du 28 mai 2013. Nous verrons bien si les nouvelles définitions de fonction proposées correspondent effectivement au travail fourni !

Pas de préavis, ce n’est pas une grève.                                                                

Pas de sanction, ce n’est pas une faute. 

Related posts

Leave a Comment