LE SAQUAGE DE LA TRANSPOSITION

Force Ouvrière France Télévisions constate que malgré les avertissements répétés de l’ensemble des organisations syndicales représentatives, la direction a souhaité maintenir un déploiement de la transposition des salariés PTA d’une manière compliquée et inaudible. La direction entretient volontairement la confusion entre les salariés. Elle dévoie sa signature du nouvel accord collectif d’entreprise en ne tenant pas ses engagements. Certaines organisations en profitent même pour jouer aux apprentis sorciers, en mettant de l’huile sur le feu…

C’est pourquoi Force Ouvrière appelle l’ensemble des organisations syndicales à discuter transposition ptad’une action unitaire concernant l’application de la transposition afin de faire respecter les droits de tous les salariés PTA.

Nous constatons que les incompréhensions des salariés se multiplient et s’accentuent de jour en jour. Nous comprenons ces inquiétudes, elles sont justifiées. La direction fait mine d’être désarmée face au mécontentement, mais elle organise volontairement ce tohu-bohu afin de déclasser, désorganiser, déstructurer des services entiers de France Télévisions.

Force Ouvrière recueille actuellement une multitude de dossiers : nous constatons des erreurs (involontaires ou volontaires ?), mais aussi de véritables saquages dans toutes les catégories professionnelles et notamment chez les cadres. Des chefs de service sont ostensiblement déclassés sur des fonctions qu’ils n’ont jamais exercées. Certains DRH profitent de la transposition pour tenter de régler des comptes en toute impunité ! Force Ouvrière ne laissera pas faire. Nous dénonçons ces agissements inexcusables !

Des métiers apparaissent galvaudés ce qui constitue pour les salariés une véritable injustice : des chargés de maintenance deviennent des responsables de régie, des réalisateurs sont chargés de réalisation d’émissions TV alors que les négociations sur la nomenclature des métiers artistiques n’ont même pas débutées, des techniciennes supérieures de gestion deviennent des chargées d’émissions… Pire, il apparait que certains métiers n’existeraient plus qu’à Paris (assistante de rédaction par exemple) : édifiant ! Nous pourrions multiplier les témoignages…. Cadres et non cadres, tous les salariés PTA fulminent.

Force Ouvrière constate également de flagrantes inégalités de traitement entre des salariés aux profils identiques. Dans un même service, pour les mêmes fonctions, des salariés peuvent se retrouver dans des groupes différents. Les études, les diplômes, les formations, l’expérience professionnelle, les compétences ne sont jamais pris en considération, contrairement à ce qui est stipulé par les accords.

Les réponses des DRH aux questions que posent les salariés sont toujours les mêmes. En région et dans les outremers : « il faut voir avec Paris ».  A Paris : « il faut voir avec la direction nationale ! ». C’est la grande débandade. La

 Les salariés critiquent la mise en œuvre et le déploiement de cette transposition. Ils subissent notamment le manque d’information de la part de la direction, l’accroissement des disparités salariales, l’impression de baisse de leur salaire de base, les erreurs sur les temps partiels, l’oubli de certaines primes… Les employés se retrouvent isolés, en vase clos, face à certaines DRH incompétentes, incohérentes et incapables de comprendre la transposition, ignorantes de l’activité véritable des salariés mais qui leur demandent prestement de signer leur avenant.

La direction doit prendre immédiatement la mesure de la catastrophe annoncée. Le comité de transposition va se retrouver avec un nombre incommensurable de réclamations justifiées alors qu’il serait plus judicieux de donner ordre aux DRH de vérifier les fonctions réelles des salariés et de corriger les erreurs.

Mais comment les services RH et certains directeurs vont-ils pouvoir gérer une telle insatisfaction ? Ceux-là mêmes qui sont à l’initiative des repositionnements. La suspicion s’est installée ; des directions et des DRH sont taxées de pratiquer l’arbitraire et le clientélisme. Partialité, règlement de compte, discrimination ou simple mauvaise interprétation du texte ? Toujours est-il que la transposition des personnels techniques et administratifs de France Télévisions prend feu, et la direction générale semble incapable d’éteindre l’incendie.

 Devant un tel cafouillage, Force Ouvrière va proposer de mener une action unitaire afin de contraindre la direction à respecter sa signature. Nous exigeons dans le même temps la convocation immédiate du comité de transposition afin de traiter les premières demandes. Ce comité de transposition sera long et devra se réunir ne nombreuses fois pour réaliser un travail sérieux et indispensable : rendre justice à tous les salariés en appel.                                                                                                                                               

Related posts

Leave a Comment