Le personnel administratif dans la ligne de mire de la Direction

La Direction a présenté le projet de changement d’outil de gestion des missions et des notes de frais lors du CCE du 28 septembre.  Il s’agit d’un outil appelé Concur T et E utilisable sur ordinateur, smartphone et tablette au bureau ou en mobilité par tous les collaborateurs de France télévisions (Présidence, direction générale, cadres de direction… inclus!). Mais la Direction a-t-elle prévu d’équiper tous les collaborateurs PTA d’un smartphone, et d’embaucher des personnels supplémentaires dédiés à la téléphonie ?

 

La présentation par la Direction s’est voulue ludique mais Force Ouvrière n’est pas dupe de ce choix stratégique de l’entreprise qui vise à supprimer des tâches administratives attribuées à des personnels dédiés. Car nous équiper de ce logiciel n’est pas anodin ! Cela aura indéniablement des impacts sur les emplois. Aujourd’hui, cette charge de travail est répartie sur 577 collaborateurs dont 116 seraient touchés plus fortement dans la mesure où ils saisissent plus d’une note de frais par jour.

 

Cinq fonctions sont concernées : adjoint(e) de production, assistant(e) de direction, assistant(e) de locale, cadre à la production, chargé(e) de gestion administratif(ve). Cette tâche de saisie nécessite du temps et une réelle expertise que possèdent les assistantes sur le réglementaire missions (barèmes, plafonds, imputation comptable, etc…).

 

Interrogation aussi sur le problème de la validation par les managers :

Certains, déjà en surcharge de travail dans leur cœur de métiers, vont-ils contrôler en détail les auto-déclaratifs et pièces papier obligatoires (factures, tickets de métro, achats divers, etc…) ?

 

Selon la direction, les salariés concernés ne seraient pas impactés dans le contenu de leurs activités et de leurs compétences. Mais paradoxalement, elle propose un dispositif d’accompagnement en lien avec la DDSQVT (Direction Déléguée à la Santé et à la Qualité de Vie au Travail) pour compenser d’éventuels risques psychosociaux.

 

D’autre part la Direction évoque des opportunités d’évolutions professionnelles. Mais lesquelles et avec quels moyens de formation, sachant que la négociation sur la GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) n’est pas encore ouverte et que le déploiement de l’outil est prévu d’ici à fin 2017 ?!

 

Pour FO, il y aura de graves conséquences sociales :

–         des inquiétudes très fortes (RPS)

–         des suppressions de postes

–         des reclassements hypothétiques

 

Par ailleurs, ces tâches vont alourdir par exemple le travail des journalistes qui deviendront des gestionnaires au lieu de se consacrer pleinement au contenu éditorial. S’agissant des salariés à qui incombera cette nouvelle tâche, il est prévu des formations dont la direction ne précise pas le coût et qui grèvera le plan général de formation de l’entreprise ! En conséquence les emplois des personnels administratifs seront fortement impactés, voire certains risquent de disparaître ! Pour l’avenir de nos personnels administratifs il faut que la Direction nous donne des réponses claires. FO sera vigilant sur ce point.

 

Devant les nombreuses interrogations soulevées par les élus, la direction propose de renvoyer le sujet à l’ICCHSCT et une prorogation de l’information-consultation au-delà du délai légal de quatre mois.

 

Si vous êtes concerné(e)s, n’hésitez pas à contacter FO. C’est un dossier prioritaire pour notre syndicat. À Force Ouvrière, nous continuons d’affirmer notre priorité : l’emploi. Cela ne nous empêche pas d’aller dans le sens d’une évolution nécessaire de l’entreprise qui doit se faire à certaines conditions et en toute transparence.

CONCUR T & E

Concur T&E

Related posts

Leave a Comment