Le Conseil d’Etat redonne une chance à LCI et à Paris Première

Le Conseil d’Etat a annulé mercredi 17 juin, les deux décisions du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), refusant le passage en diffusion gratuite des chaînes LCI (groupe TF1) et Paris Première (groupe M6).

paris-premie-re-lci

Le Syndicat National Force Ouvrière de la Radio et de la Télévision (SNFORT) se félicite de cette annulation qui donne de l’espoir et un peu de sursis aux salariés des deux chaînes. Des salariés qui vivent dans l’angoisse de perdre leur emploi depuis plusieurs mois.

Le Groupe TF1 a annoncé ne pas vouloir poursuivre les missions de LCI en 2015 si le passage de la chaîne sur la TNT gratuite n’était pas accepté.

Force Ouvrière veut souligner le courage des plus de 250 journalistes et personnels de LCI qui, tout en sachant que la chaîne d’information ne passerait peut-être pas l’année, ont continué à travailler avec un grand professionnalisme et beaucoup de sérieux.

Le manque d’argumentation du CSA pour refuser ce passage, au moment où des nouveaux canaux de diffusions doivent s’ouvrir ces prochains mois, était patent.

FO avait dénoncé un traitement inégal entre les chaînes d’informations et une mise à mal de la concurrence audiovisuelle.

C’est évidemment un nouveau coup dur pour le CSA qui a « pris acte » de la décision du Conseil d’Etat.

Le SNFORT demande au CSA qu’elle réexamine les candidatures de LCI et de Paris Première en ayant l’impérieuse précaution de sauvegarder des chaînes qui ont toute leur place dans le paysage audiovisuel Français de part leur rayonnement actuel et l’attachement des téléspectateurs.

SNFORT
Logo SNFORT, Syndicat National Force Ouvrière Radios et Télévisions

Related posts

Leave a Comment