La direction de France Télévisions annonce le « plan de départs volontaires » dans la presse.

Patrice Papet, Directeur général aux ressources humaines, n° 2 de France Télévisions, vient de déclarer à Satellifax que le projet de plan de départs volontaires va être présenté au Comité Central d’Etablissement « au début du deuxième trimestre ».

Le Directeur Général également délégué à l’organisation estime que ce plan devrait « générer entre 650 et 850 départs ». Ce sont 350 emplois supplémentaires annoncés par rapport aux déclarations du CCE Extraordinaire du 18 décembre dernier. 

Pour Patrice Papet ce chiffre est un raisonnement « purement arithmétique ». L’estimation de la direction est calculée par les économies demandées par la tutelle sur la masse salariale. Il explique que ce chiffrage comprend les départs prévus dans le Contrat d’Objectifs et de Moyens signé avec l’ancien Gouvernement : une inflexion de 5 % des effectifs.

 

Patrice PAPET – directeur général délégué aux RH et organisation du groupe France Télévisions

 Vives inquiétudes de FO France Télévisions

Force Ouvrière est particulièrement inquièt de ces déclarations. Nous regrettons que ces annonces interviennent dans la presse, sans qu’aucune information ne soit fournie ni aux organisations syndicales, ni aux salariés. Nous réclamons un CCE Extraordinaire sur ce point afin de disposer de l’ensemble des informations sur les modalités de ce plan de départ volontaire.

 Depuis 6 mois, Force Ouvrière estime que les chiffrages annoncés par la direction sont largement en dessous de la réalité !

  • Les intermittents du spectacle, CDD, cachetiers, pigistes, précaires longues durées voient leurs contrats arrêtés sans sommation : ils ne sont pas comptés dans le plan social qui ne dit pas son nom.
  • Un simple calcul « purement arithmétique » de 5% d’inflexion des effectifs (environ 10.000 salariés aujourd’hui)  équivaut mathématiquement à une réduction de 500 emplois, c’est-à-dire que le plan de départs volontaires concernerait au mieux 350 personnes : bien loin des premiers objectifs de la direction…
  • 850 départs cela équivaut à une économie d’environ de 70 M€ alors que l’objectif a atteindre est d’environ 150M€ …

Ainsi, Force Ouvrière estime que ce sont entre 1100 et 1200 emplois qui vont disparaitre ces prochaines années à France Télévisions.

Nous exigeons de la part de la direction du courage, de la loyauté, et de la transparence envers les syndicats dans l’intérêt des salariés et de l’entreprise. Il est insupportable de lire dans la presse des informations capitales sur l’avenir de notre société.

Related posts

Leave a Comment