Intermittents du spectacle : Les patrons proposent zéro d’augmentation !

Les organisations syndicales patronales et des salariés se sont réunis le 23 avril pour la négociation annuelle des salaires des salariés intermittents relevant de l’accord collectif national de la télédiffusion de 2006.

En préambule de la négociation, le responsable de France Télévisions nous a présenté le nouveau syndicat qui remplace le S.E.P.P., Le S.M.S.P, le Syndicat des Médias de Service Public qui regroupe les grandes entités de médias nationaux : L’INA, France TV, RADIO France, TV5 MONDE, AEF.

Ce syndicat est présidé par Rémy Pflimlin.

Le syndicat FO réitère sa demande de respect des tarifs des chefs de poste (monteurs, OPS, OPV) et signale que des actions judiciaires ont été mises en place suite à l’autisme de la direction de France TV.

Nous réclamons une augmentation raisonnable de 1,8 % pour tous les salariés et de 2 % pour les niveaux les plus bas.

S’en suit un état des lieux apocalyptiques de la situation économique des entreprises du secteur par la direction.

Une larme est versée avant la négociation des annexes 8 et 10 en parlant du rapport de la mission d’information sur l’intermittence de l’assemblée nationale qui dépeindrait une situation catastrophique de l’intermittence !!!

Nous n’avons pas lu le même rapport. Le Syndicat FO partira confiant pour ce futur rendez-vous.

Enfin, la proposition des organisations patronales : « Zéro pourcent.» Pas un gramme de grain à moudre. Nous attendons de nouvelles propositions.

Nous avons prévenu que dans ces conditions de propositions toutes les solutions de réponse seront envisageables même les pires …

Related posts

Leave a Comment