Guadeloupe Première : La liberté d’expression : principe démocratique fondamental

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948, article 19 : « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. »

DECLARATION_DES_DROITS_DE_L_HOMME.-1319185658

En France, comme dans beaucoup de pays libres, la liberté d’expression est un principe intangible. Sauf en Guadeloupe ou l’Association des Maires de Guadeloupe (AMG) s’est réunie pour demander la suppression d’une émission politique diffusée sur Guadeloupe Première dans le cadre des élections municipales. Certains maires ont même demandé la tête d’un des journalistes de l’émission.

Pourtant nul n’est censé ignorer que le 27 mai 1974 a sonné la fin du Ministère de l’Information. Donc, Messieurs les Maires, apprenez à débattre même si les chiffres avancés, contrôlés et vérifiés par les journalistes sur le plateau vous donnent des sueurs froides.

Nous soutenons l’ensemble des journalistes de Guadeloupe Première et espérons qu’ils puissent pratiquer leur profession sereinement.

Related posts

Leave a Comment