FUTURES INSTITUTIONS REPRÉSENTATIVES DES PERSONNELS DE FRANCE 3 : Ce que Force Ouvrière avait annoncé depuis des mois va se produire. Ce n’est pas faute d’avoir alerté.

Ce jeudi 31 août la direction de France 3 a convoqué l’ensemble des organisations syndicales pour négocier la localisation des futurs DP.

La direction a revu sa copie suite à la décision de la DIRECCTE, et a donc effectué une nouvelle proposition sur la base de 13 Comités d’Établissements calqués sur les grandes régions : Il y aurait donc 13 DP, et plus rien dans les antennes de proximité. Elle n’a pas caché sa volonté également conformément aux ordonnances gouvernementales de fusionner rapidement l’ensemble des instances CE-DP-CHSCT. De même elle devrait se conformer aux dispositifs prévus dans le Code du Travail avec un nombre d’élus fortement à la baisse. Plus l’établissement est petit, moins il y aura d’élus : en moyenne 3 élus titulaires pour tout faire ! Le nombre de Délégués Syndicaux (DS) est également réduit et passera de 24 (un par antenne) à 13 (un par région).

« Il n’y a rien à négocier, la Loi est avec la direction ». Effectivement, elle ne fera qu’appliquer la décision de la Direction du Travail : une situation catastrophique

pour la représentation des salariés et l’avenir des organisations syndicales à France Télévisions. Un recul social sans précédent qui aura forcément des conséquences sur le Comité Central d’Entreprise qui se retrouvera totalement déséquilibré ou sur le nombre de Délégués Syndicaux Centraux…

Force Ouvrière -avec la CGT- avait déjà alerté à propos de ce recul social.

Inquiet devant une telle perspective, Force Ouvrière a demandé à la direction de bien vouloir renégocier l’ensemble des structures des IRP (CE-DP-CHSCT) sur la base de nos propositions. Elles nous apparaissent comme un bon compromis pour maintenir le fait syndical dans notre entreprise. Notre volonté est de défendre la démocratie en proximité au plus près des antennes.

Force Ouvrière propose des DP, des CHSCT dans chaque antenne de France 3 avec un nombre d’élus suffisant pour travailler correctement, des moyens et du temps affectés supplémentaires. La mise en place de commissions des Activités Sociales et Culturelles dans chaque antenne. Des délégués syndicaux dans chaque antenne.

Constatant les nouvelles prérogatives des CE (issues de la Loi Rebsamen) qui ne contraint plus l’employeur qu’à 3 informations-consultations obligatoires ; constatant qu’il n’y a pas de budgets affectés aux régions, que celles-ci n’ont aucune autonomie économique, sociale, stratégique, ou disciplinaire, nous proposons la constitution d’un CE France 3 dédié à la politique du réseau. La seule exception que nous y voyons c’est le maintien du CE Corse dont la direction dispose de ces prérogatives.

Lors de la négociation, il est apparu évident qu’il serait impossible d’obtenir 13 CE, 24 instances de DP, 24 CHSCT et 24 Délégués Syndicaux par organisation représentative. Nous ne pouvons parvenir qu’à un compromis. Il faut donc choisir entre 13 + 13 + 13 + 13 ou alors entre 1 + 24 + 24 + 24 !

Pour FO, c’est clair : le maintien des CHSCT, des DP et des délégués syndicaux dans chaque antenne est ce qui est le mieux pour les salariés. FO les défend ! Nous appelons l’ensemble des organisations syndicales à la responsabilité et à refaire leurs additions avant qu’il ne soit trop tard…

 

Related posts

Leave a Comment