Et c’est reparti pour la régionalisation des antennes ?

Sous la pression des organisations syndicale, et notamment celle de Force Ouvrière qui milite depuis le début pour une régionalisation des antennes de France 3 et de France Ô, Rémy Pflimlin va revoir les missions des chaînes du groupe.

Selon le Monde, daté d’aujourd’hui, « le PDG de France Télévisions souhaite redéfinir la ligne éditoriale des chaînes. » Le journal national s’appuie sur un courrier envoyé hier aux cadres dirigeants du groupe. Rémy Pflimlin y précise la « personnalité » de chacune d’entre elles.

« Pour France 3, le projet retenu par la direction de France Télévisions va vers une plus grande régionalisation et une offre « véritablement régionalisée ». A terme, plusieurs chaînes régionales pourraient voir le jour, éventuellement aidées par des collectivités locales, voire de acteurs privés, selon le PDG.

De son côté « France Ô va assumer plus nettement son identité de chaîne d’outre-mer, notamment sous la forme d’une grande tranche d’information. »

Changement de cap

Selon nos informations c’est le ministère de la culture qui aurait pesé de tout son poids pour exiger ces changements de cap. FO a porté à plusieurs reprises devant la tutelle ce désir de régionalisation des antennes de France 3 et france Ô.

Dans cette même lettre, le patron de France télévisions dit par ailleurs vouloir élaborer une nouvelle offre en direction de la jeunesse sur le service public. Résultat la cible de France 4, chaîne dédiée originalement aux 15/34 ans va être bouleversée : il y aura désormais uniquement des programmes jeunesse en journée.

Toujours selon Le Monde, sur le sujet du financement de France Télévisions et la suppression de la publicité après 20 heures, « Rémy Pflimlin souhaite que d’autres voies soient explorées que le critère horaire. » Le journal évoque la possibilité d’établir une distinction entre chaînes avec publicité et chaînes sans publicité.

Related posts

Leave a Comment