Entretien annuel individuel obligatoire : du changement !

La dénonciation de l’évaluation secrète des salariés par France Télévisions aura eu l’avantage de réformer l’entretien individuel annuel obligatoire dans l’entreprise.

Depuis la révélation des « fiches secrètes d’évaluation », Force Ouvrière France Télévisions réclame que les conditions de l’évaluation des salariés soient réformées conformément à la loi. Elles ont aujourd’hui un caractère obsolète et ne sont satisfaisantes ni pour les salariés, ni pour les managers. Pourtant, ces entretiens sont déterminants pour mettre en adéquation de manière pertinente l’évolution de carrière des salariés et les stratégies de l’entreprise.

Lundi 7 décembre, la direction de France Télévisions a enfin consenti à revoir les dispositifs des entretiens annuels individuels. Elle va proposer sa réforme  dans le cadre d’une information-consultation dans chaque Comité d’Etablissement. Le début de cette mise en place est prévu au courant du deuxième trimestre 2016. L’entretien annuel sera complété par une évaluation des compétences et des activités avec quatre critères :

  • « en deçà des attentes »
  • « partiellement conforme »
  • « conforme »
  • « au-delà des attentes ».

Ces évaluations pourront faire l’objet de commentaires complémentaires. Le salarié pourra ainsi disposer d’un diagnostic individuel et collectif de ses compétences reposant sur des critères objectifs.

En cas de difficultés rencontrées par le salarié dans l’exercice de ses fonctions, le manager devra obligatoirement mettre en place un plan d’action : celui-ci s’appuiera sur les résultats de l’évaluation afin d’élaborer des démarches concertées de progrès.

Concernant les collaborateurs au forfait-jour, une étude fine de la charge et de l’organisation du travail devra être réalisée ainsi qu’un débat sur l’articulation entre activité professionnelle et vie personnelle.

Ces entretiens seront réalisés par le N+1, mais suite à la demande de Force Ouvrière, la direction s’est engagée « en cas de difficultés relationnelles » à ce que le salarié puisse passer cet entretien avec son N+2.

À la fin des échanges, le salarié pourra signer, ou non, les conclusions de l’entretien. Les données ou remarques seront confidentielles et accessibles uniquement par le collaborateur, son N+1 et son responsable des ressources humaines. Les évaluations sont archivées durant toute la carrière du salarié.

La direction a également accepté la proposition de Force Ouvrière de mettre en place un groupe de travail pour fixer des objectifs collectifs, et pas uniquement individuels, pour une même équipe de travail.

L’entretien annuel individuel d’évaluation fera un état des lieux de l’année passée au sein de l’entreprise. Il aura lieu chaque année. Il ne faut pas le confondre avec l’entretien professionnel, tous les deux ans, qui sera, lui, tourné vers l’avenir (notamment pour aborder les problématiques d’évolution professionnelle ou de formation).

Pour ces deux types d’entretiens la direction vise un objectif de 100 % de réalisation. En 2014, moins de 50 % du personnel avait été reçu.

Force Ouvrière se félicite que la direction ait su prendre la mesure de ses erreurs du passé en souhaitant informer et consulter les représentants des salariés sur son nouveau système d’évaluation. Elle a souhaité également en débattre avec les organisations syndicales. Le dialogue social se construit tous les jours. La direction vient d’en faire l’apprentissage…

Related posts

Leave a Comment